Réalisé par Paul Moreira

Produit par Premières Lignes, France, 2014,
Voir le site

Français, Espagnol, Anglais 90 mn

Une chance sur deux pour que la côtelette de porc dans notre assiette vienne d’une bête nourrie au soja transgénique. Pourquoi aucun éleveur, aucun magasin, aucun importateur de nourriture animale n’accepte d’en dire un mot ? Que craint-on ? Un nouveau scandale alimentaire ? Dans les élevages au Danemark, des centaines de bêtes meurent de maladies gastriques aux causes inconnues. Là-bas, les bêtes sont nourries à 100 % aux OGM. Certains fermiers mettent en cause la combinaison transgénique soja OGM + herbicide glyphosate. Comment l’agriculture transgénique a-t-elle conquis presque toute la planète ? Le gouvernement américain s’est littéralement mis au service de l’industrie transgénique et a exercé des pressions, amicales ou plus musclées, pour que les OGM puissent s’imposer partout. Seule la France et quelques pays européens résistent encore un peu. Pour combien de temps ? Les négociations autour du TTIP-TAFTA pourraient remettre en cause le principe de précaution et imposer les OGM chez nous. Ce film n'est pas visible en Suisse.

Le mot du réalisateur

Les OGM ont commencé à prendre l'agriculture, il y a quinze ans. Malgré les oppositions, l'agriculture transgénique est désormais partout. J'ai voulu sortir des querelles de laboratoires et remonter toute la chaîne. Comprendre comment les OGM modifiaient le monde et comment ils avaient réussi à s'imposer de manière aussi implacable.

Paul Moreira

Pourquoi ce choix ?

Cette enquête édifiante et parfaitement menée en France, en Argentine et au Danemark, nous montre qu’aucune limite n’est respectée, tant en matière de santé que de protection des sols, lorsqu’il s’agit d’agriculture intensive. Animaux et humains sont empoisonnés depuis des décennies par le fameux Round up de Monsanto, qui continue de clamer que son produit est inoffensif, et cela ne semble pas alarmer nos gouvernements. Les lobbys surpuissants ont créé une bombe à retardement sanitaire…

Récompenses

- Festival de Films Pour l’Environnement (FFPE) - Saint-Casimir, Canada : Prix du film étranger et Prix du public - Festival International d’environnement PLANETA.doc - Brésil : Primé dans la catégorie PLANETA.doc International - FICA 2015 : Meilleure oeuvre - Trophée Cora Coralina Festival européen DIG awards 2015 - Riccione, Italie : Mention spéciale/Premio COOP - FIGRA 2015 : Prix de l’investigation SCAM et Prix du Jury jeunes

Agir

Sources et liens utiles

Pour en savoir plus sur la campagne Agriculture écologique de Greenpeace : greenpeace.fr/agriculture-ecologique/

Téléchargez le calendrier des fruits, légumes et céréales de saison de Greenpeace : greenpeace.fr/fruits-et-legumes-de-saison

Téléchargez le rapport de Greenpeace « Moins mais mieux : moins de viande et de produits laitiers pour une planète en bonne santé » : https://www.greenpeace.fr/mieux-de-viande-de-produits-laitiers-planete-bonne-sante/

Pour suivre toutes nos actualités sur l’Agriculture écologique : greenpeace.fr/actualites-agriculture

Et n’hésitez pas à visiter le site de L214, tournée vers les animaux utilisés dans la production alimentaire, et celui de Foodwatch, association qui défend le droit des consommateurs dans le secteur agro-ailmentaire.

Choisir des aliments issus de l’agriculture écologique

(certifiés avec un label agriculture biologique, par exemple). L’augmentation de l’agriculture biologique participe à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Cette pratique interdit notamment d’utiliser des produits de synthèse comme les pesticides et les engrais azotés, ainsi que les OGM.

En savoir plus : greenpeace.fr/agriculture-ecologique/

Avoir le réflexe Amap

Les Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap) créent un lien direct entre paysans et consommateurs. En souscrivant à un abonnement, l’acheteur choisit la fréquence et les quantités de fruits et légumes qu’ils souhaitent, puis vient retirer régulièrement son panier dans un point de vente du réseau.

Pour trouver une Amap près de chez vous : www.reseau-amap.org

Bannir tout engrais chimique

Un certain nombre d’engrais chimiques contiennent des métaux lourds, comme du plomb, du mercure ou du cadmium. Transmis aux végétaux, ils peuvent contaminer l’ensemble de la chaîne alimentaire. Evitez impérativement leur usage !

Pesticides et insecticides contaminent les sols et les nappes phréatiques via les eaux de pluie. Leur production consomme beaucoup d’énergie. Ces produits sont dangereux pour les usagers eux-mêmes (qui peuvent les inhaler ou les ingérer accidentellement). Leurs emballages constituent également des déchets dangereux dont l’élimination est chère et complexe. Il existe de nombreux moyens naturels pour s’en passer.

Manger local

La consommation de denrées alimentaires produites localement réduit le nombre d’intermédiaires, diminue les transports polluants et contribue activement à renforcer la vitalité économique de nos territoires.

En savoir plus : bioetlocalcestlideal.org

Privilégier les aliments de saison

En privilégiant l’achat de fruits et légumes de saison, qui n’ont pas été cultivés sous serre chauffée, vous contribuez à diminuer l’énergie utilisée pour produire ces aliments et participez ainsi à réduire l’impact de l’agriculture sur le climat.

Téléchargez le calendrier des fruits, légumes et céréales de saison de Greenpeace : greenpeace.fr/fruits-et-legumes-de-saison

Pour ne manquer aucune actu,
inscrivez-vous à la newsletter du Festival

Vos données personnelles collectées resteront strictement confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment, voir notre page "Droit des Personnes".

6 Comments

Brigitte · lundi 28 janvier 2019 at 22:38

J’ai trouvé ce film passionnant, merci ! J’espère qu’il aura beaucoup d’audience et aidera à lutter contre les OGM. Je trouve le TAFTA et les arbitres internationaux très inquiétants, y e-t-il encore moyen de lutter contre ça ?

Florence · mercredi 23 janvier 2019 at 19:05

Ce monde me fait peur! On est tombé sur la tête! j’aimerais vraiment que l’on puisse lutter contre toutes ces horreurs! Pour cela il nous faut de l’information… merci donc de nous la procurer. Nous avons également besoin d’associations indépendantes qui dénoncent et qui agissent! c’est pourquoi je suis adhérente de Greenpeace depuis plus de 20 ans !

    Evan · lundi 28 janvier 2019 at 22:27

    Oui exactement ça fait vraiment peur ! J’aimerais aller me cacher très loin en voyant ça. Ce qui fait le plus mal c’est de voir la réaction de ceux qui sont au courant et qui disent que c’est pas grave… qu’on a d’autres problèmes.
    Mais il n’y a qu’un seul problème, le pouvoir…

Pauline · samedi 19 janvier 2019 at 19:36

Merci pour ce documentaire

Alice · jeudi 17 janvier 2019 at 13:19

Pouvez-vous nous dire pourquoi ce film n’est pas disponible en Suisse?

    Anne-Laure pour l'équipe du Greenpeace Film Festival · samedi 19 janvier 2019 at 09:03

    Bonjour Alice,
    Les producteurs / distributeurs imposent parfois des restrictions géographiques dues aux contrats de diffusion passés dans certains pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.