Nature : le nouvel eldorado de la finance

Synopsis

Tourné sur plusieurs continents, ce documentaire raconte l’histoire de la mainmise bancaire et financière sur les ressources vivantes de la planète. Animaux et végétaux sont désormais transformés en produits bancaires et cotés en bourse. Un nouveau marché se développe : les espèces vivantes disparaissent, elles prennent donc de la valeur. L’environnement devient un capital spéculatif. Quel en sera le prix pour la nature et les êtres humains ? Ce film n'est pas visible au Canada, USA, Samoa américaines, Îles Mariannes du Nord, Guam, Îles Vierges des États-Unis, Porto Rico.

Récompenses reçues : - Winner of the Expo Milano 2015 Prize (Italia) - Best Feature Film/Full Length Documentary at the 8th Kuala Lumpur Eco Film Fest 2015 - KLEFF2015 (Malaysia) - The Award of the Faculty of Forestry and Wood Sciences" at the Life Sciences Film Festival à Prague - LSFF 2015 (Czech Republic) - Grand Prize of the City of Innsbruck 2015 (Austria) - Best International Feature Award at Planet in Focus Environmental Film Festival of Toronto 2015 (Canada) - Best Short Documentary Golden Sun at the International Environmental Film Festival Barcelona 2016 - FICMA (Spain) - Special Prize "Emys Foundation" at the International Environmental Film Festival Barcelona 2016 - FICMA (Spain) - Prix "Greenpeace" au festival du Film Vert de Genève 2016 - FFV (Suisse) - Prix Planet au International Doc Festival in Brazil

Le mot des réals

Il y a 3 ans, lors d’une conférence sur l’économie verte, nous avons appris qu’aux Etats-Unis, c’étaient des institutions privées, des biobanques, qui s’occupaient de la protection des espèces en voie de disparition. En creusant un peu, on a découvert que des économistes commençaient à parler de financiarisation de la nature, voire à évoquer des risques d’un nouveau krach si le monde de la finance se couplait trop avec les milieux de la préservation de l’environnement.

Pourquoi ce choix ?

Le capitalisme poussé à son paroxysme ou comment le cynisme peut-il dépasser toutes les limites envisageables par un esprit normalement constitué. Véritable claque pour les amoureux de la nature, ce film nous montre jusqu’où la finance est capable d’aller et pourquoi il faut redoubler d’efforts pour préserver l’environnement face à tant de cupidité. Ce sujet, dont personne ne parle, représente pourtant un enjeu majeur pour l’avenir de cette planète et de ses habitants. Un documentaire qui fait froid dans le dos…