Mer de vie

Synopsis

Avec des images fascinantes, Mer de vie nous encourage à unir nos forces pour préserver notre planète bleue.  La jeune réalisatrice Julia Barnes nous fait voyager autour du monde pour nous sensibiliser au déclin des écosystèmes, à l’heure où nous sommes sur le point de causer une extinction de masse de la vie marine.  Elle vous emmène en balade des récifs coralliens jusqu’au cœur des mouvements de défense de l’environnement, avec à la clé, de belles rencontres : scientifiques, activistes et explorateurs passionné.es nous expliquent que nous pouvons nous mobiliser pour devenir les héros dont la planète a besoin.

Récompenses reçues :

  • Best Documentary at Forest city Film Festival
  • Most Revealing Film at Cinema Verde
  • Best Documentary at AM Film Festival
  • Best Film in the Ontario 150 Film Challenge at Water Docs
  • Audience Choice at Earth Talks Film Festival
  • Best First Film at Cayfilm
  • Award of Merit at Impact Docs Awards
  • Prize for Global Applicability at Ekotopfilm Fesival
  • Best Feature Film at Environmental Film Festival Albania
  • Best Documentary at West Side Mountains Doc Fest

Le mot des réals

C’est le documentaire Revolution de Rob Stewart (sélection 2017 du Greenpeace Film festival) qui m’a ouvert les yeux sur l’état des océans et qui m’a poussée à agir. Une semaine après l’avoir vu, j’ai acheté une caméra, pris des cours de plongée et abandonné tous mes projets pour me consacrer à la réalisation ce film – ce qui allait devenir une aventure de trois ans. Mon but était de montrer aux gens combien les océans sont importants et combien ils souffrent, et qu’il faut se battre pour les protéger.

Pourquoi ce choix ?

Des images superbes dans ce film qui nous expose parfaitement l’ensemble des problèmes liés au réchauffement climatique. Cette toute jeune réalisatrice nous offre un documentaire d’une grande maturité qui aide à mieux comprendre les enjeux, les solutions et l’urgence d’agir. Inspirée par Rob Stewart (réalisateur décédé en 2017), nul doute que cette talentueuse jeune fille est prête pour continuer son combat…

Et après

Agir tout de suite

Les océans sont en proie à des menaces de plus en plus nombreuses, alors qu’ils sont indispensables à notre survie sur Terre. Je signe la pétition pour les protéger et demander l’adoption d’un traité mondial sur les océans ambitieux.

Aller plus loin

Nous appelons à protéger 30% des océans d’ici à 2030, grâce à la création d’un vaste réseau de réserves marines. Découvrez comment !

Rejoindre un groupe d'action

Je rejoins un groupe local de Greenpeace près de chez moi.

Je rejoins WeGreen, le réseau social de celles et ceux qui veulent agir pour l’environnement, pour participer à des mobilisations menées à côté de chez moi et rencontrer des personnes actives sur les thématiques qui m’intéressent.

20 comments

  • xavier :

    belles images pour les rêves!

    mardi 28 janvier 2020, 18:35
  • éco :

    J’ai pris connaissance que la production de CO2 ainsi absorbée par l’Océan, participer a son acidification mais on peut participer a sa désacidification grâce a un produit naturel appeler charbon de bois qui si l’on le broie et que l’on le dispose dans un courant marin, son infusion dans l’eau va agir en thermes de pH « basique » mais si l’on réussi a calculer le pourcentage qu’il faut pour arriver au point neutre, cela vaut le coup (capaciter de diffusion par rapport a un volume d’eau …, vérification de la quantité d’un pH par rapport a un volume d’eau)
    De plus vue que l’Australie a subit des feux, le charbon de bois et localiser a proximité et du coup par conséquent, cela pourrais se révéler une action durable !

    mardi 28 janvier 2020, 11:53
  • éco :

    J’ai pris connaissance que la production du CO2, qui était absorbée dans l’eau participer a son acidification

    mardi 28 janvier 2020, 11:42
  • estelle denninger :

    votre festival regorge de films essentiels, il pourrait y avoir plus de personnes qui regardent et votent.

    Les sujets abordés sont passionnants, mais on est vraiment attristés et révoltés contre tant d’acharnement à
    piller et détruire la planète.
    Comment faire pour arrêter cette destruction massive ?

    lundi 27 janvier 2020, 23:33
  • Nicole Nogami :

    Touchée en plein cœur, tantôt par la joie de la beauté que ces images nous montrent, tantôt par l’immense tristesse que ces images déclenchent, tantôt par la colère que je ressens devant notre égoisme, notre insensbiliité. Il y a quand même un peu d’espoir que les mers se régénèrent, mais après combien de morts et d’extinction d’espèces aujourd’hui vivantes ? Difficile de ne pas désespérer, de ne pas me dire que la solution serait peut-être que l’espèce humaine disparaisse, pour la sauvegarde du reste du monde… J’aimerais espérer, mais quelques années après la COP21 le tableau s’est encore aggravé sur tous les fronts. Le film est beau, les images fantastiques. La musique de fond un peu trop envahissante parfois. Belle chanson à la fin. J’ai aussi particulièrement aimé le générique de fin qui donne l’apparition par ordre chronologique de tous les acteurs, non humains et humains mélangés, à égalité. Merci pour ça.

    dimanche 26 janvier 2020, 23:44
  • Bach :

    Un baume pour le coeur et le corps !

    dimanche 26 janvier 2020, 11:44
  • bb :

    j’ai déjà mis un commentaire, le seul souci sur le visionnage du film, le sous titrage un peu rapide pour lire en même temps que les images. J’ai été très souvent obligée de faire pause pour pouvoir tout lire. Mais vraiment ça en vaut la peine.

    samedi 25 janvier 2020, 22:19
  • bb :

    C’est l’avant dernier film que je visionne, et là je dis bravo ! c’est le film à visionner. On ne peut pas attendre la bonne volonté des pouvoirs politiques et des puissances économiques, on s’en rend bien compte après 20 ans de combats. C’est à tous d’agir ! Mais pour agir, il faut avoir la connaissance des enjeux de ce qui se passe réellement, pour savoir ce qu’il faut faire… La mer ne pourra digérer le CO2 même si on arrêtait tout, il faut l’aider en plantant des arbres en masse. Et cesser de consommer n’importe comment, c’est une aberration. Vraiment visionner ce film, il est formidable ! il propose des solutions, une espérance

    samedi 25 janvier 2020, 22:13
  • Isabelle Rigault :

    un film que tous les enfants, les jeunes, les adultes, en fait tous les humains devraient voir en urgence ! Il n’y a plus de temps à perdre pour sauver les océans, la planètes et nous…

    jeudi 23 janvier 2020, 23:18
  • hou :

    Cela fend le coeur de voir les activistes qui s’épuisent depuis 20 ans à faire changer les choses se remettre eux-mêmes en question tellement leur échec est cuisant, alors que cet échec est en fait celui des politiciens dont les priorités sont ailleurs, et de toutes les personnes qui se vivent avant tout en consommateurs et non en êtres vivants liés à la nature par leur besoin d’oxygène…
    J’ai bien aimé la richesse de ce documentaire, en images, en infos, en questions utiles et même en rappels qu’une seule personne vraiment motivée et passionnée peut faire changer le cours des choses.
    Ah, si seulement les Américains qui pensent qu’il suffira d’aller sur Mars se souvenaient du message du début, à savoir que quelques cm3 de l’océan renferment plus de vie que toute la planète qu’ils veulent coloniser!

    mercredi 22 janvier 2020, 15:32
  • Judith Bassols :

    Un documental fantàstic pel seu vessant documental (sobre la nova acidesa del mar, la pesca de palangre etc) i per la seva bellesa i divulgació de la vida marina, les diverses espècies que hi ha, com interactuen. Molt bon documental.

    ***
    A fantastic documentary in terms of the information provided (the new and higher acidity of the sea, the longline fishing, etc.) and the beauty of the film showing the sea life, its species, how they interact. Very good documentary. I’d have liked to have also the subtitles in English.

    mercredi 22 janvier 2020, 09:02
  • Perissinotto :

    Très beau film et témoignages forts de gens passionnés et inquiets de l’avenir, à juste raison! Bravo à toute l’équipe, dommage que la musique soit vraiment nulle! Mais le film nous transmet exactement la vérité sur le futur et sur l’urgence de changer son comportement surtout vis à vis de la nourriture! A voir absolument.

    mardi 21 janvier 2020, 23:26
  • Sophie :

    Magnifique documentaire, des témoignages qui redonnent foi en l’humanité. J’espère que son message sera entendu.

    samedi 18 janvier 2020, 22:41
  • Emmanuel Coquelou :

    Si ce projet audacieux se présente comme un peu compliqué dans sa forme, il ne l’est pas moins que la situation des fonds marins que nous livre ici Julia Barnes. Et si les données chiffrées sont un peu trop abondantes pour me permettre d’en retenir ne serait-ce que la moitié, le message est pourtant limpide : nous sommes en train d’assister à la disparition d’un inestimable joyau. Dépassons les quelques maladresses de ce film, principalement induites par le fait qu’il s’agit d’une première œuvre documentaire, pour nous concentrer sur les hommages vibrants rendus par ce film, pour commencer à Rob Stewart, le réalisateur qui a inspiré ce travail. Mais aussi à Paul Watson ainsi qu’à tous les militants environnementaux. Enfin, un hommage plus que touchant, servi avec de sublimes images, est rendu à la partie immergée de notre monde.

    vendredi 17 janvier 2020, 20:08
  • Laurence :

    Dommage que les sous-titres soient parfois erronés ou approximatifs, cela limite parfois la compréhension.
    Film intéressant, où on apprend beaucoup de choses, assez déprimant vu l’ampleur des dégâts, mais heureusement avec une petite note plein d’espoir sur la fin !

    vendredi 17 janvier 2020, 13:58
  • Radia :

    excellent contenu ! bravo pour le texte .

    jeudi 16 janvier 2020, 23:04
  • Krusty GT :

    Superbe, merci pour cette découverte.
    Parle bien évidemment de la Mer, mais aussi de la Terre et de la Vie. 😀

    jeudi 16 janvier 2020, 00:43
  • Lili Pouch :

    Belle réalisation, sujets traités avec pertinence, raisons et émotions y sont véhiculées. Well done !

    mercredi 15 janvier 2020, 17:17
  • Sophie GAUTHIER :

    C’est un mélange de profonde tristesse, de grande colère mais également d’intense envie de fédération bienveillante et constructive que provoque ce film.

    lundi 13 janvier 2020, 14:42
  • Corinne VITALONE :

    Ce film paraît passionnant et édifiant.
    Je souhaiterais vivement le voir.

    jeudi 9 janvier 2020, 16:26

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pour poursuivre la mission de sensibilisation du festival :

Je fais un don