L’homme a mangé la Terre

Synopsis

Depuis le début de l’ère industrielle, l’intelligence déployée par l’espèce humaine est immense. Aujourd’hui, la crise environnementale est elle aussi immense. Que s’est-il passé ? Avec des archives issues du monde entier, Jean-Robert Viallet nous entraîne dans un grand récit qui se déroule sur deux siècles, de l’ère du charbon à celle du Big Data. ll raconte une autre histoire du progrès, une histoire pour comprendre comment nous en sommes arrivés là… 

Le mot des réals

L'homme a mangé la Terre est parti d’une envie de se pencher sur la « crise » environnementale avec une autre perspective, et d’une lecture : L’événement Anthropocène, de Jean-Baptiste Fressoz et Christophe Bonneuil. Les deux chercheurs nous y proposent pour la première fois la construction d’un récit de l’Anthropocène. Grâce à leur travail, on parvient enfin à échapper à une énième constatation de la crise en cours, pour l’aborder avec une perspective historique mondiale. Ce récit global, retraçant des processus politiques et industriels qui ont propulsé l’humanité dans une évolution fulgurante, nous donne une chance de décrypter les enjeux qui se sont joués, et de penser autrement les responsabilités de la situation actuelle. Si l’Anthropocène est très probablement un point de non-retour pour l’espèce humaine, ce récit des 250 ans qui l’ont constitué est un outil de compréhension pour nous toutes et tous. Un outil pour mieux résister aux illusions de la promesse d’une crise résolue par la science et la technologie dans une croissance infinie.

Pourquoi ce choix ?

Un film absolument passionnant qui nous raconte l’Histoire et les raisons qui ont poussé les êtres humains vers l’exploitation des ressources et des énergies fossiles, l’agriculture industrielle, l’agro-industrie, mais aussi l’industrie de l’armement et l’industrie automobile. Un voyage dans le temps et dans l’espace et une myriade d’informations qui nous font mieux comprendre comment nous en sommes arrivés là. Un film qui nous permet de réaliser comment une poignée d’industriels ont mis la main sur les choix politiques et combien il est urgent de réformer le système économique et financier actuel.

Et après

Agir tout de suite

Nous vous proposons 8 gestes efficaces pour limiter votre empreinte écologique ! Faciles à suivre, ils vont vous permettre de réduire votre consommation (et votre facture) d’électricité tout en vous simplifiant la vie.

Aller plus loin

Je choisis un fournisseur d'électricité verte. Les fournisseurs d’électricité proposent des offres vertes. Grâce à notre classement comparatif, vérifiez quel fournisseur d’électricité est le plus vert et démêlez vert du faux.

Rejoindre un groupe d'action

Je rejoins un groupe local de Greenpeace près de chez moi.

Je rejoins WeGreen, le réseau social de celles et ceux qui veulent agir pour l’environnement, pour participer à des mobilisations menées à côté de chez moi et rencontrer des personnes actives sur les thématiques qui m’intéressent.

24 commentaires

  • Emmanuel Coquelou :

    Une œuvre majeure reflétant les moments clefs de l’ère industrielle. Cet édifiant constat, construit à partir d’un remarquable travail d’archives, guidé par la voix de Jacques Bonnaffé (qui avait déjà prêté sa voix au livre audio de « L’homme qui plantait des arbres »), laisse le temps au spectateur de s’imprégner des articulations majeures ayant marquées notre civilisation. Orchestrée par une poignée d’individus aussi peu philanthropes qu’animés par un désir de pouvoir, cette danse macabre a profondément modifié la vie des hommes autant que la face du globe. Sourds à tous les signaux émis depuis le départ, ils nous ont conduit à l’aube du 3ème millénaire jusqu’aux défis que l’humanité se doit maintenant de relever. Nous pourrions éventuellement reprocher le manque d’espoir que nous offre cette vision du monde. Mais aussi dur que la réalité puisse paraître, force est de constater que la nécessité fait loi. Ou bien, pour le dire autrement avec un trait d’humour : qu’âne et cécité font loi !

    lundi 20 janvier 2020, 21:58
  • Soline :

    Ce film est formidable à tous points de vue, images, musique, montage, extrêmement bien documenté, instructif et pédagogique, beau et terrifiant…alors je m’étonne qu’il n’ait reçu que peu de votes pour le moment, car je viens de visionner celui sur le plastique, plein de bonne volonté et d’optimisme, mais nettement moins abouti sur la forme et parfois douteux sur le plan des solutions proposées… et qui pourtant est le 2e film qui obtient le plus de suffrages ! Il est des choses étranges…

    lundi 20 janvier 2020, 19:32
  • Véronique :

    Je n’arrive pas à activer la version française ou les sous-titres français. Je n’ai pas d’icône CC en bas de la vidéo ?

    lundi 20 janvier 2020, 18:42
  • Florence :

    Quel choc !!!
    J’ai visionné d’autres films et celui-ci est le plus instructif, le plus éducatif, le plus terrifiant aussi.
    On se sent tellement démuni et petit devant ce rouleau compresseur mis en oeuvre par les Etats et les grandes entreprises.
    Il est difficile de rester optimiste et de croire en l’homme quand on visionne ce documentaire.

    lundi 20 janvier 2020, 18:01
  • Carrefour Citoyern de Venelles et du pays d’Aix :

    Le Carrefour Citoyen de Venelles et du Pays d’Aix a projeté « l’homme a mangé la terre » le 28 novembre dernier, dans une salle des fêtes comble, en présence du réalisateur.
    Jean Robert Viallet c’est une douzaine de films documentaires depuis 2005 dont la mise à mort du travail, Prix Albert Londres 2010 qui couronne, en France, depuis 1985, le meilleur reporter de l’année de la presse audiovisuelle.
    « L’homme a mangé la terre » remonte aux sources de la crise écologique. De nombreux documentaires ont déjà dressé le constat de cette crise.
    La particularité de ce film est de se pencher sur ce qui mène à cette situation, en interrogeant les enjeux scientifiques, militaires, économiques, sociaux et politiques qui y ont conduit. Il retrace l’histoire mondiale de l’industrialisation qui a impacté notre environnement et l’ensemble des relations sociales, dans le travail et en dehors.
    Cette histoire est la nôtre. C’est l’histoire de deux siècles de « progrès » ahurissants et de domination dans un monde inégal. Deux siècles de développement économique, d’évolution de nos modes de vie et de nos modes de consommation qui ont eu une incidence globale significative sur la détérioration continue de la planète.
    L’homme a mangé la terre et il a de plus en plus mal au ventre.
    A voir absolument, pour commencer à se soigner.

    lundi 20 janvier 2020, 10:37
  • Marie :

    très bon documentaire:commentaire clair et instructif, à passer dans les écoles

    dimanche 19 janvier 2020, 22:18
  • Violette :

    Une chronologie bien documentée, passionnante, terrifiante…

    samedi 18 janvier 2020, 20:01
  • Sybille :

    Magnifique illustration du pouvoir de prédation des multinationales américaines ! Lubrizol à Rouen, Unitech à Joinville, GAFAM ou déploiement de la 5G avec la complicité d’élus ignorants ou corrompus : toutes ces industries paramètrées sur une logique de guerre (économique)
    participent à la dégradation (colonisation ?) du vieux continent, méticuleusement orchestrée par les magnats de la finance US.
    On ressent l’urgente nécessité de s’affranchir de cette insoutenable tutelle et de restaurer notre autonomie (alimentaire, industrielle, artisanale).
    Remettre les services de proximité, les productions locales et de qualité au centre des politiques publiques apparaissent comme la seule chance de salut face à l’effondrement systémique du modèle capitaliste mondialisé !

    vendredi 17 janvier 2020, 11:34
  • Léa GFF :

    Le film est disponible depuis lundi 🙂

    vendredi 17 janvier 2020, 11:27
  • Léa GFF :

    Bonjour Anne,
    Tous les films sont sous-titrés. Il faut bien vérifier que les sous-titres sont activés en bas à droite de la vidéo (icone « CC »).
    Bonne journée.

    vendredi 17 janvier 2020, 11:27
  • LAURENCE MORON :

    Un documentaire qui montre tout le cynisme dont peuvent être dotés les dirigeants politiques et économiques du monde occidental pour toujours posséder plus … Ah la possession … !

    jeudi 16 janvier 2020, 20:16
  • Sophie :

    Documentaire très instructif qui explique bien l’évolution sur 250 ans des activités industrielles qui aboutissent à un « pillage » des ressources, à un désir de l’homme de dominer la nature, à s’enrichir démesurément, toujours plus combatif et destructeur pour la Terre et pour le Vivant dont les humains font partie.
    A la fin, le narrateur dit  » L’anthropocène est peut être un point de non retour ! « 

    jeudi 16 janvier 2020, 20:14
  • Anonyme :

    très bon film « historique » ,merci pour tous ces films d’une grande qualité

    mercredi 15 janvier 2020, 19:31
  • Tiger :

    Quand l’orgueil amène à la destruction de tout le vivant !!!

    mercredi 15 janvier 2020, 13:52
  • Christel :

    Documentaire très instructif et passionnant. A diffuser à grande échelle et à montrer comment nous allons droit dans le mur dans le système actuel.

    mercredi 15 janvier 2020, 13:51
  • Jordane :

    Un documentaire marquant, qui ne laisse pas indifférent.
    Il est complet, analytique et factuel qui reconstruit le puzzle du passé en concluant que les énergies renouvelables ne sont pas LA solution.
    Un appel à la créativité, à l’action, au changement.

    mercredi 15 janvier 2020, 09:44
  • Nic :

    Il y a t’il une version en anglais du film ?
    Merci
    C’est la vidéo 2020 a voir

    mardi 14 janvier 2020, 16:58
  • Laurence :

    Ce film est formidable. Une rétrospective de la marche de « l’homme  » vers sa destruction en commençant par celle de notre planète. Comment est il possible que seul 20% de la population en serait les responsables? Comment les 80% restant puissent laisser faire? Détricoter les mailles d’un système délétère serait un bon sujet de film…pour trouver des solutions. En tout cas merci pour l’initiative de ce festival, histoire de se remettre à l’heure face à l’état d’urgence dans lequel nous nous trouvons.

    mardi 14 janvier 2020, 13:36
  • Nina :

    Ce film devrait être diffusé dans les écoles. Réalisme et pédagogique. Il nous apprend avec les images d’archives le pourquoi du comment nous sommes arrivé au bord de l’extinction massive de la biodiversité et vers notre propre extinction.En espérant d’éveiller la conscience humaine et de prolonger pour les générations à venir,si il y aura?Merci.

    mardi 14 janvier 2020, 12:14
  • François Riché :

    très important

    lundi 13 janvier 2020, 19:12
  • DROUART Serge :

    Super film, très pédagogique, exploitation des pays du sud au profit des pays occidentaux, exportation d’une agriculture moderne intensive au détriment de l’environnement et des petits paysans, la puissance des lobbies au détriment des transports en commun( tramways aux USA ) ou du solaire au profit du charbon et du pétrole, le rôle des guerres mondiales et de la guerre froide, la consommation comme antidote à la contestation sociale, on va dans le mur et on continue à accélérer.

    lundi 13 janvier 2020, 10:52
  • Anne :

    Bonjour

    Ça y est nous pouvons visionner les films Celui-ci est mon 1er. J’ai remarqué que certains n’étaient pas sous-titrés….quel dommage
    Édifiant, confirme que nous allons droit dans le mur. M’encourage à continuer dans une Vie plus slow.
    Merci

    lundi 13 janvier 2020, 09:04
  • Anonyme :

    Bonjour j’ai un devoir a faire sur se film .(je dois le regarder) Savez vous comment je peux le voir en entier ?

    samedi 11 janvier 2020, 11:06
  • Mariette :

    On ne peut voir que la bande annonce ??
    Documentaire formidable que j’ai vu sur arte, j’aurais vraiment aimé le revoir

    samedi 11 janvier 2020, 09:40

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pour poursuivre la mission de sensibilisation du festival :

Je fais un don