Le cas Bornéo

Synopsis

Le cas Bornéo, c’est l’histoire de la destruction de la forêt tropicale de l’île de Bornéo, notamment de la forêt de l’État malais du Sarawak. C’est aussi l’histoire des millions de dollars que ce pillage rapporte, et qui circulent sur des comptes dans le monde entier.

Le mot des réals

« Depuis que j’ai voyagé dans le Sarawak pour réaliser Tong Tana il y a plus de dix ans, je n’ai eu de cesse de penser au sort de Bruno Manser et des Penans. Passer du temps avec ce peuple autochtone, observer leurs traditions et la vie de leur communauté, partir avec eux à la chasse…ce sont des choses que je n’oublierai jamais. Mais ce qui m’a le plus marqué, c’est de les voir lutter pour la survie de leurs traditions et de leur culture face à des adversaires tout-puissants. J’ai suivi des près les efforts de Bruno pour attirer l’attention du monde sur le sort de ce peuple, et j’ai été l’une des dernières personnes à le voir en vie avant qu’il ne disparaisse dans la forêt. Réaliser ce film était pour moi une démarche autant émotionnelle que nécessaire ».

Pourquoi ce choix ?

Ce film suit un groupe d’activistes dans leur combat pour dénoncer la corruption du gouvernement malais dans l’industrie du bois à Bornéo. Alors que 90% de la forêt primaire a déjà disparu et qu’un projet de barrage risque d’engloutir des villages autochtones dans la province du Sarawak, la journaliste britannique Claire Rewcastle, accompagnée de représentants de tribus indigènes et du directeur d’une organisation suisse de défense des droits autochtones, remuent ciel et terre pour sauver ce qu’il reste de forêt. Ce film montre ce que l’engagement et l’activisme veulent dire. Un très bel hommage à ces lanceurs d’alerte extraordinaires qui dédient leur vie à la défense de l’environnement.