CLIMATOSCEPTIQUES, LA GUERRE DU CLIMAT

Synopsis

Environ 4500 articles de scientifiques reconnus valident la réalité des changements climatiques, contre 23 qui la nient. Pourtant, 48 % des Américains et un tiers des Français persistent à douter de l’existence du réchauffement climatique... Comment les climato-sceptiques ont-ils fait pour kidnapper le cerveau de 48 % des Américains ou d’un tiers des Français ?   Ce film est une investigation au cœur du lobby climato-sceptique. Quelles méthodes a-t-il employé pour influencer l’opinion publique ? Comment est-il parvenu à rendre médiatiquement valable ou acceptable ce qui est scientifiquement faux ?

Le mot des réals

L’objet de ce film documentaire n’est pas de convaincre de la réalité d’un changement climatique due à l’action de l’homme. Nous voulons d’abord attester d’une autre réalité : celle de son déni. En psychanalyse, le déni est un mécanisme de défense qui consiste à nier une réalité traumatisante. Ainsi, ceux qui ne veulent pas voir la réalité de notre maltraitance vis-à-vis de la planète se protègent en inventant d’autres explications, ou en minimisant son importance. Mais selon la position qu’en occupent les artisans, les raisons de ce déni diffèrent très largement. Pour certains comme les lobbyistes industriels, la défense de leur intérêt privé apparaît plus qu’évidente. Pour d’autres, comme certains intellectuels renommés, les motivations paraissent de prime abord obscures et obéissent à des ressorts plus complexes. Mais quels que soient l’origine ou l’acteur du déni, il s’agira pour nous d’en décrypter le fonctionnement d’autant plus subtile qu’il semble souvent, en apparence, n’obéir à aucune rationalité.