Cargo : la face cachée du fret

Synopsis

Environ 90% de ce que nous consommons transitent sur les quelque 60 000 vaisseaux qui sillonnent sans relâche les mers du globe. C’est dire notre dépendance et l’importance du frêt maritime, tentaculaire réseau d’artères maritimes qui structure la mondialisation. Mais celle-ci n’est rendue possible que parce qu’une armada de cargos voguent à son service. Ces dizaines de  milliers de bateaux gros comme des buildings sillonnent les mers et les océans sans relâche afin de faire fonctionner notre système économique. Une activité phénoménale ! Il est vrai que le système semble tombé sur la tête… Ici, du poulet américain est découpé et mis sous vide en Chine. Là, du whisky écossais embouteillé en Australie revient à la case départ, avant d’être distribué dans le monde entier… Et si peu de monde en a vraiment conscience, c’est que ces autoroutes tracées dans l’immensité des mers échappent aux regards.

Récompenses reçues : - Grand Prix au Water, Sea and Oceans International Film Festival, 2017 - Audience Silver Tree Award au South African Eco Film Festival, 2017 - Tournesol du Documentaire vert Award au Festival du Film Vert, 2017 - Best Film au Another Way Film Festival, 2016 - Grand Prix Ecrans Publics, 2015 - Golden Green Award au Deauville Awards, 2016 - Finaliste au Dig Awards, 2016

Le mot des réals

L’idée de faire un film sur le transport maritime m’est venue après avoir enquêté, par curiosité, sur la provenance de mes vêtements. Après plusieurs mois à faire des recherches sur Internet et à passer des coups de téléphone, j’ai découvert ce qu’il se cache vraiment derrière l’étiquette « Made in… » : le transport maritime lié à l’importation de ces produits de consommation quotidienne génère une pollution bien plus importante qu’on ne veut souvent l’admettre. Un navire de marchandises pollue autant que 50 millions de voitures. J’ai été fasciné par toutes ces histoires et par le fait que le monde si obscur du transport de marchandises puisse jouer un rôle si important dans nos vies. Alors que le sujet est d’une importance capitale, il me semble qu’aucun documentaire n’avait montré à quel point le transport maritime industriel affecte la vie de tout le monde sur cette planète. J’espère que ce film mettra en lumière cette face cachée de nos sociétés globalisées et nous poussera à changer nos comportements de consommation et à nous orienter vers un mode de développement plus durable, quel que soit le pays dont nous venons.

Pourquoi ce choix ?

Une excellente enquête, qui laisse sans voix, sur l’une des pires industries au monde : le transport maritime. Non-respect des droits du travail, pollutions sonore et atmosphérique, exonération de taxes, transport d’armes, financement de conflits… tout y passe en termes de scandales. Pourtant, cette industrie nous concerne tous et toutes puisque la quasi-totalité des produits que nous consommons sont expédiés par containers de l’autre bout de la planète. Il est grand temps de dénoncer ces pratiques car il existe aujourd’hui des solutions pour y remédier.

Et après

Agir tout de suite

Privilégiez le local, et pour les produits cultivés dans les régions du sud (banane, café, chocolat), préférez les produits importés issus du commerce équitable. En savoir plus sur les labels de commerce équitable.

Aller plus loin

Certaines des voies de transport les plus fréquentées au monde se trouvent en Méditerranée. On estime qu’environ 220 000 bateaux de plus de 100 tonnes naviguent en Méditerranée chaque année – soit environ un tiers du trafic maritime mondial. En savoir plus.

Rejoindre un groupe d'action

Je rejoins un groupe local de Greenpeace près de chez moi.

Je rejoins WeGreen, le réseau social de celles et ceux qui veulent agir pour l’environnement, pour participer à des mobilisations menées à côté de chez moi et rencontrer des personnes actives sur les thématiques qui m’intéressent.

29 commentaires

  • Noémie Van Cauwenberghe :

    Le documentaire le plus choc que l’on ait vu.
    Nous, citoyens lambda, sommes vraiment pris pour des cons et c’est clairement admis dans les sphères décisionnaires. Même pas vraiment caché!

    Film hyper intéressant. Dommage qu’il soit peu original dans la mise en forme. Mais le contenu vaut largement le détour.

    lundi 20 janvier 2020, 20:56
  • DETHOOR :

    Un premier pas dans le bon sens a peut être été fait avec la norme IMO 2020 qui vient de voir le jour et qui impose aux compagnies maritimes de modifier le type de carburant à utiliser avec une teneur en souffre moindre

    lundi 20 janvier 2020, 15:48
  • Peter :

    Bonjour je n’arrive pas à voir ce documentaire ? Pour tous les autres tout fonctionne parfaitement mais celui là rien à faire.

    lundi 20 janvier 2020, 15:10
  • melanie :

    Bonjour, effectivement, vous devriez avoir reçu un mail de confirmation. Avez-vous regardé dans vos courriers indésirables ? Navrés pour cela !

    lundi 20 janvier 2020, 10:19
  • Michel :

    Film-Documentaire très intéressant. Dommage qu’il se termine sur un « faux pas », à savoir présenter la croissance comme la seule perspective…

    dimanche 19 janvier 2020, 18:36
  • Olivier Keraval :

    Excellent outil pour une prise de conscience quant au poids de chacun au travers de notre consommation et de la nécessité de peser sur les états pour un changement de la réglementation du fret maritime.

    dimanche 19 janvier 2020, 17:42
  • Phileas :

    Excellent documentaire. Il manque un volet dans l’enquête qui concerne les subventions cachées des États qui financent des infrastructures portuaires gigantesques ( comme montré dans le documentaire ) et ne répercutent pas les coûts au transport maritime. C’est un sujet tabou que l’OCDE tente vainement de mettre a l’ordre du jour des réunions notamment du G20. Si les coûts cachés du transport maritime étaent pris en compte dans la chaîne de valeur, il y aurait plus d’intérêt a faire fabriquer une veste en Chine par exemple. Les quelques chercheurs qui étudient le sujet estiment que la répercussion des couts cachés du transport maritime dans la chaîne de valeur feraient baisser le trafic du commerce mondial de 30 a 50 %. Cela aurait un impact positif gigantesque concernant la sauvegarde de la biodiversité marine.

    dimanche 19 janvier 2020, 09:07
  • Amé :

    A voir absolument car ce sujet est malheureusement peu et mal connu- Les nuisances multiples du commerce maritime sont parfaitement explorées dans ce documentaire indispensable.

    samedi 18 janvier 2020, 19:22
  • Patrice GODART :

    La seule conclusion de ce film indispensable est de remettre en cause le néolibéralisme et de développer les consciences.

    samedi 18 janvier 2020, 13:56
  • Aurélien :

    Docu complet. Par contre la conclusion sur la nécessité d’une « vrai croissance qui ne laisse personne sur le bas côté » me laisse un peu dubitatif…

    samedi 18 janvier 2020, 13:23
  • BALP Philippe :

    Quand on vote, on est averti qu’on va recevoir un mail. J’ai voté pour ce film: pas de mail. J’ai essayé avec une autre (L’Arche d’Anotte), même chose. Normal?

    samedi 18 janvier 2020, 09:20
  • nolwen :

    dommage de ne pas pouvoir visionner les films, ça mouline pendant des heures, je ne peux voir que les bandes annonces…;

    vendredi 17 janvier 2020, 20:16
  • Iléana :

    Un beau documentaire sur un sujet malheureusement peu connu. Il est très complet, parlant des conséquences économiques, sociales et environnementales d’une partie cachée de la surconsommation mondialisée.
    A voir absolument !

    vendredi 17 janvier 2020, 17:43
  • combe bernard :

    Pour ne parler que des vetements la deuxième industrie la plus polluante comme d habitude les clients peuvent faire la différence en réduisant leur consommation et en optant par exemple pour des vetements de seconde main en trés bon état Des boutiques refabrique de nouveaux vetements avec les anciens.Il y a aussi de gros bateaux très polluants qui transportent des touristes .

    jeudi 16 janvier 2020, 22:54
  • Emmanuel :

    documentaire à voir absolument.
    pavillons de complaisance, fioul lourd extrêmement polluant, exploitation de la main d’œuvre, pollution sonore des océans, dégazage…
    le bilan du commerce maritime mondial est largement négatif … pourtant nous y contribuons tous… jusqu’à quand ?

    jeudi 16 janvier 2020, 22:41
  • Mada :

    Excellent contenu sur un sujet peu traité. Dommage que la dernière phrase du narrateur ne fausse l’objet et l’intention du film. Pr Pichon a dit quelque chose d’essentiel. Il ne faut plus utiliser la croissance comme un chiffre d’aide à la décision, il ne faut plus l’utiliser comme indicateur de bonne santé d’un secteur ou d’un pays.

    jeudi 16 janvier 2020, 13:25
  • Laurence :

    Film très intéressant, très bien documenté, essentiel à voir, on en apprend beaucoup sur ce sujet primordial alors qu’on parle toujours de la pollution des voitures ou des avions. Le rôle des institutions et des politiques est bien identifié, de même que leur inaction. Par contre, il manque la solution du « consommer moins », qui saute aux yeux quand on prend connaissance de cette folie commerciale. Faut-il vraiment toujours raisonner en termes de croissance ?

    jeudi 16 janvier 2020, 12:54
  • Emmanuel Coquelou :

    Une enquête nécessaire, voire indispensable pour cerner les enjeux d’un sujet si bien tu par les médias. Cette heure d’images et d’informations s’avère fondamentale, glaciale, percutante. Révoltante, aussi. Après avoir vu ce film, la valeur de votre pouvoir d’achat devrait définitivement prendre un autre sens.

    jeudi 16 janvier 2020, 02:17
  • Christel :

    Bsr,
    C’est très instructif. Merci.

    mercredi 15 janvier 2020, 23:40
  • Marie :

    Beaucoup d intérêt pour ce film très instructif

    mercredi 15 janvier 2020, 15:45
  • Fr :

    Est ce qu’en taxant fortement le transport maritime les industriels relocaliseraient en France?

    mercredi 15 janvier 2020, 07:51
  • Violette :

    Merci pour ce reportage très enrichissant.
    Comment faire comprendre que le pouvoir est entre les mains des consommateur(e)s?

    mardi 14 janvier 2020, 20:10
  • Castro :

    Merci pour les nouvelles connaissances que j’ai pu acquérir grace au film

    mardi 14 janvier 2020, 19:46
  • PR PICHON :

    Des infos essentielles mais l’essentiel n’est pas dit : la meilleure durabilité sera obtenue en réduisant drastiquement le transport maritime, comme le transport aérien et terrestre. Non la croissance n’est pas l’avenir comme le dit la conclusion du film.

    mardi 14 janvier 2020, 16:37
  • ayme :

    merci, intéressée, comment visionner le film?

    mardi 14 janvier 2020, 16:09
  • CHABERT DANIELLE :

    Mon âge et mon pouvoir d’achat me permettent d’acheter « ,local » de ne pas gaspiller…. Mais pour les jeunes générations soumises à la pub, comment faire?

    lundi 13 janvier 2020, 19:09
  • Kris :

    Bonjour. Au rendez-vous des ce matin pour la nouvelle selection 2020. !
    Une question : COMMENT avoir la version francaise pour le film  » Fret, le vrai prix de l’expedition  » qui est presente comme un film en langue francaise ( et anglaise) ?

    lundi 13 janvier 2020, 11:43
  • Cédric :

    Comment regarder un film, seul les bandes annonces sont disponibles…

    vendredi 10 janvier 2020, 21:50
  • Corinne VITALONE :

    Ce film m intéresse vivement.
    Je souhaiterais le visionner.

    jeudi 9 janvier 2020, 16:25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pour poursuivre la mission de sensibilisation du festival :

Je fais un don