Amazonia : le réveil de Florestania

Synopsis

La forêt amazonienne est un joyau précieux de biodiversité. Ce documentaire retrace le sort qui a été réservé à cet écosystème depuis le début du 20ème siècle à travers le témoignage de représentant·es issu·es de divers horizons (peuples autochtones, écologie, secteur tertiaire, journalisme, art, milieu intellectuel, etc.) qui se battent pour préserver l’un des poumons de notre planète. À travers ce documentaire, nous essayons de montrer comment la citoyenneté forestière (« Florestania ») est en réalité l’ADN de notre identité.

Le mot des réals

Ce film est né d’une question urgente : que pouvons-nous faire pour sauver la forêt amazonienne ? En tant qu’actrice et écologiste depuis plus de 30 ans, j’ai rencontré des habitant·es de la forêt, à la fois d’une grande sagesse et simplicité, j’ai contemplé des paysages magnifiques et mystérieux, j’ai observé des oiseaux et des animaux d’une beauté indescriptible et, surtout, j’ai pris conscience que je fais partie de ce tout. La forêt amazonienne me donne mon identité, en tant que brésilienne, mais surtout, sans elle, je n’existerais pas. Témoin de mon incrédulité et de mon indignation face à la destruction progressive de cette forêt, mon ami et réalisateur Miguel Przewodowski s’est ému et a décidé de partager mon combat. Ensemble, nous avons voulu rassembler et cristalliser dans ce film des témoignages d’amour inconditionnel pour notre maison commune, la Terre.

Pourquoi ce choix ?

Révélant le point de vue brésilien et les enjeux de la forêt amazonienne sur le plan local, ce film montre bien la complexité de la gestion et de la protection d’un si vaste territoire : politiques gouvernementales fluctuantes ; bras-de-fer entre politiques, activistes et acteurs de l’industrie agro-alimentaire ; enjeux économiques et électoraux ; défense des peuples autochtones étroitement connectés à la forêt.  Un film passionnant mais très dense. Déconseillé au jeune public qui aura du mal à suivre.

Et après

Agir tout de suite

Notre modèle d’élevage industriel contribue à la destruction de la forêt amazonienne.
Signez la pétition.

Rejoindre un groupe d'action

Je rejoins un groupe local de Greenpeace près de chez moi.

Je rejoins WeGreen, le réseau social de celles et ceux qui veulent agir pour l’environnement, pour participer à des mobilisations menées à côté de chez moi et rencontrer des personnes actives sur les thématiques qui m’intéressent.

29 comments

  • Maravi Jesus :

    Voto por esta película, con un gran mensaje de aguante para lograr lo que muchos de nosotros queremos.

    mercredi 29 janvier 2020, 12:03
  • helene jolis :

    pour je ne sais quelle raison, technique sans doute, je n’ai pas pu voir plus de 15 minutes de ce film. à trois ou quatre reprise, c’était pareil.
    maintenant il n’est plus disponible.
    comment et où le voir ?
    merci de m’indiquer comment faire, j’ai vraiment envie de voir ces images et d’entendre les mots.

    mardi 28 janvier 2020, 23:35
  • lau v :

    20 Mille ans que l’Homme, principalement, pas la femme,
    l’Homme donc détruit la forêt,, les arbres MILLéNAIRES ! ! !

    Que fait on ? Contre ? Ensemble ?

    lundi 27 janvier 2020, 11:31
  • eboiro :

    Encore un film vraiment remarquable dans ce festival. L’esprit Florestania contre celui de la domestification et ici pure exploitation-pillage-saccage de la Nature… Les armes sont bien inégales. Le ‘Droit’ de la modernité et ses illusions font des ravages irrémédiables aux sols, à l’atmosphère, aux indigènes.

    samedi 25 janvier 2020, 18:00
  • Silvinha Chaves da Silva :

    Eu quero

    samedi 25 janvier 2020, 01:08
  • Bárbara :

    Muito lindo a iniciativa, mas infelismente sabemos que os madeireiros avançam e fazem grandes derrubadas, e que não podemos fazer nada pq todos órgãos públicos são comprados, os medeireiros abrem estradas, obstruem igarapés, invadem terras alteram documentos centenários, fazem geo referenciamento em terras que tem donos, chegam e se apoçam e tudo isso fazem com autorização dos órgãos públicos, e as pessoas não podem fazer nada

    vendredi 24 janvier 2020, 19:38
  • bb :

    Je retiendrais de tous ces films et celui ci qui a une âme en plus, CROITRE POUR CROITRE EST LE CANCER DE NOTRE CIVILISATION ET C’EST UN CRIME CONTRE LA VIE, CONTRE L’HUMANITE TOUTE ENTIERE. Il est purement irresponsable de continuer ainsi.

    vendredi 24 janvier 2020, 15:09
  • Delphine de Greenpeace :

    (English follows) Plusieurs d’entre vous nous ont demandé pourquoi le nombre de votes pour le film Amazonia avait bondi brusquement en quelques heures de plusieurs centaines votes, pour être ensuite redescendre à moins de 200 votes la semaine passée. Nous souhaitions vous donner quelques explications. Chaque jour, nous vérifions pour chaque film que les votes enregistrés correspondent bien à des votes réguliers d’internautes. Comme pour les précédentes éditions, il arrive que des scripts automatiques puissent incrémenter le compteur de façon irrégulière. C’est ce qu’il s’est passé la semaine dernière où, sur une même adresse ip et un même navigateur, des centaines de votes ont été enregistrés en quelques heures. Par respect pour les règles d’équité entre les films et la règle que chaque vote correspond à l’action d’un internaute, nous avons dû les annuler, comme les années précédentes. Chaque page de film indique clairement que les votes sont régulièrement vérifiés par souci de régularité et conformité.
    Merci à toutes et tous pour vos commentaires sur ce film et continuez à visionner, partager et voter pour vos films préférés!

    Delphine pour l’équipe du Greenpeace Film Festival

    Dear Festival participants,
    Some of you have asked us why, last week, the number of votes for the film Amazonia surged in a few hours by several hundreds of votes, and then decreased to less than 200 votes. Here are a few explanations. Every day, we check that the number of votes recorded by the system matches the actual votes from viewers, for each film. As it happened during previous editions, automatic scripts sometimes increment the counter in an irregular manner. This is what happened last week: a same ip address and the same browser generated hundreds of votes in a few hours. In fairness to the other competing films, and in respect of the “one viewer-one vote” rule, we had to cancel those votes, just like we did in previous years. Each film page clearly indicates that the votes are regularly checked to ensure regularity and conformity.
    Thank you for your comments on this film and please continue to watch, vote and act for your favorite films!
    Delphine, for the Greenpeace Film Festival team

    vendredi 24 janvier 2020, 10:56
  • Emmanuel Coquelou :

    Mon coup de cœur de ce festival. Un documentaire kaléidoscope dans lequel nous sommes embarqués par les réalisateurs à travers un périple qui reflète le Brésil dans toute sa complexité et sa diversité. Si le sujet central est bien la préservation de la forêt amazonienne, il s’agit plus généralement d’un hymne à la nature et au vivant. Il est incroyable de constater la richesse de ce film. La situation est présentée sous un axe historique, politique, artistique, économique, sociétal, environnemental, humaniste, éducatif et enfin, spirituel. Nous entrons dans le film de la même manière que si nous nous rendions pour la première fois au Brésil, avec l’intention de pénétrer dans la jungle amazonienne. Le début est dense, flou, presque incompréhensible. Petit à petit, nous commençons à nous attacher à des personnages, à les situer. Le film est construit sur un rythme frénétique. Le montage donne le poult de cette civilisation, les images en sont l’esprit et les protagonistes, l’âme. Puis nous trouvons nos repères jusqu’à réellement comprendre les enjeux et voir la place que nous pouvons occuper dans le dispositif global de cette mise en scène : les répercussions ne nous épargnerons pas si nous ne prenons pas soin des « organes » de la Terre, comme le film le démontre si bien. Et au-delà des répercussions, le film nous implique également directement en tant que consommateurs, comme étant porteurs d’une part de responsabilité dans le devenir de ces écosystèmes en péril, de notre planète.

    jeudi 23 janvier 2020, 18:25
  • Sophie :

    Partout sur notre planète la valeur des vieux arbres et des forêts en général sont ignorées, comme tous les écosystèmes. La prédation humaine est aveugle et sourde, sans limites, jusqu’au suicide. Nous avons des solutions, elles ne sont pas soutenues par les décideurs qui les entravent, les répriment… diabolisant, criminalisant la défense de nos ressources naturelles. Alors que le véritable crime contre toute l’humanité est justement celui qui dévaste nos seules possibles conditions de vie!
    Déjà si nous refusons le soja sous toutes ses formes avec ou sans l’animal qui en est nourri, que nous n’achetons rien à l’huile de palme, et que nous nous opposons à la mise sur le marché de produits en bois tropicaux, alors nous faisons vraiment changer les choses.
    Car comme disait Coluche : pour ne pas qu’une chose soit produite, il suffit de ne pas l’acheter!

    mercredi 22 janvier 2020, 00:49
  • Hugo :

    Bonjour,
    Et merci, car tous ces ƒilms sont passionnants!!!
    Celui-ci nous touche plus intimement car notre ƒamille de VITICULTEURS soigne amoureusement ses petits ARBRES en Champagne, depuis 500 ans : Malgré les ravages des armées du Duc de Brunswick (Braunschweig), de Bismarck, de Wilhelm II, et celles du ƒou suivant — et, depuis moins longtemps, nos vignobles en Argentina. Avec des oncles installés au Brasil, j’ai aussi créé une société à Manaus, Amazonas.
    Donc, pas étonnant que soyons tous très-préoccupés par l’égoïsme myope des dirigeants du moment •))°!°((• Pensez donc ! même les Talibans ont ordonné de replanter des arbres, en Aƒghanistan…………! Peut-être la ƒemme du Président Bo…, qui traduit au-ƒur-et-à-mesure les discours de son mari en £angage-des-Signes, parviendra-t-elle à le décoincer, comme l’Impératrice Soraya calma pendant longtemps le Shah d’Iran.
    En ce moment s’organise en Allemagne l’association « Pastorale » pour célébrer le 250° Anniversaire de la naissance de £udwig van Beethoven, qui disait souvent « Je trouve plus de réconƒort auprès d’un arbre, qu’auprès des hommes ».

    mardi 21 janvier 2020, 04:44
  • Marie :

    L argent toujours l argent ça nous mène à la mort de notre planète…..

    lundi 20 janvier 2020, 17:55
  • Melanie from Greenpeace Film Festival :

    Hi Ellen, Votes are checked regularly to avoid fraud and to be sure there are not abnormally high numbers of votes from the same IP address. If this is the case, we regularize this figure by removing the fraudulent votes. Votes may therefore be lower from one day to the next.

    lundi 20 janvier 2020, 10:31
  • Clarissa Macedo :

    It’s sad to see how situations get worse each year. As a Brazilian, the emotions got to me. Politicians are the big issue in Brazil, no matter who we choose, Amazon forest keeps being explored in disrespectful way. The Indians are disappearing. Thanks for those who care for our biggest gift. I hope one day,before it’s too late, the Forest will be protected by everyone.

    dimanche 19 janvier 2020, 12:37
  • Lucas Albuquerque :

    Ainda não assisti esse filme,mais vou assistir agora,#amozoniavive

    samedi 18 janvier 2020, 23:43
  • Ellen :

    What happened to the 1456 votes for the film Amazonia: The Awakening of Florestania? Why did you remove the votes from the film?

    vendredi 17 janvier 2020, 20:56
  • Francisca Naiana Moreira Silva :

    Muito lindo esse filme e produzido com muito carinho amei

    vendredi 17 janvier 2020, 18:27
  • Léa pour le Greenpeace Film Festival :

    Effectivement, après vérification certains votes étaient frauduleux, nous les avons donc supprimés.

    vendredi 17 janvier 2020, 14:14
  • Vincent :

    Étonnant, ces 1000 votes en 1 jour

    vendredi 17 janvier 2020, 07:35
  • Ellen :

    Beautiful and extraordinary film made with love and sensitivity. It warns of our commitment to the Amazon forest and the environment. The soundtrack is beautiful! Congratulations Chris and Miguel, because the film is an invitation to act urgently for the protection of the environment

    jeudi 16 janvier 2020, 22:54
  • Petia Nedkovska :

    Voté por esta película,llena de muchas emociones, naturaleza hermosa. Una película increíble y muy interesante

    jeudi 16 janvier 2020, 15:29
  • Carette :

    Effectivement film très dense ,reprenant l’histoire geo- politique de cette partie du monde et le dilemme engendré par la politique ,l.economie ,l’humain et ses peuples et puis le contexte plus large encore inhérent à cette partie de notre planète  » sans son poumon vert et cet immense écosystème à l’échelle planétaire ,il n’y a plus de vie véritable possible  » dans nos systèmes de gouvernantes actuels cela apparaît comme une impasse si chacun ne se sent pas intégralement responsable du devenir ! Intéressant aussi la rétrospective sur ces dernières décennies mais en fait le problème semble s’être profondément accéléré !

    jeudi 16 janvier 2020, 14:24
  • Marilene Andrade :

    Incrível e emocionante. Passamos da hora de despertar, mas ainda há tempo.

    mercredi 15 janvier 2020, 21:27
  • NELITON MARQUES SILVA :

    Um filme extraordinario que conecta com a Amazonia mais profunda.

    mercredi 15 janvier 2020, 18:13
  • José Tezza :

    Um filme extraordinário que consegue uma síntese atual, real e de maneira sensível a causa da preservação. Um documentário que vai além de sua forma, que transcende e que transmite uma mensagem profunda, talvez a mais importante mensagem e a que mais pode ajudar a preservação.

    mercredi 15 janvier 2020, 16:38
  • José Tezza :

    Un film extraordinaire qui réalise une synthèse actuelle, réelle et sensible à la préservation. Un documentaire qui va au-delà de sa forme, qui transcende et transmet un message profond, peut-être le message le plus important et celui qui peut le plus aider à préserver.

    mercredi 15 janvier 2020, 16:38
  • Simone Gaudencio :

    ¡La pelicula está increíble! La película con matices de denuncia, pero, sin dejar a un lado las bellezas de la floresta Amazônia. Esta es una advertencia para todos, debemos cuidar el bosque.

    mercredi 15 janvier 2020, 15:05
  • Adriana Carvalho :

    Eu voto no filme Amazônia o Despertar da Florestania de Christiane Torloni e Miguel Przewodowski.

    mercredi 15 janvier 2020, 14:24
  • marie-annick lenain :

    LES RESPONSABLES NE SONT PAS SCIENTIFIQUES ET NE PENSENT QU’AU FRIC, L’IMMEDIAT, NOUS N’AVONS PAS DE PLANETE B .
    C’EST SI SIMPLE DE PENSER AU BIEN COMMUN, OR C’EST TOUT LE CONTRAIRE, QUE POUVONS-NOUS FAIRE POUR INVERSER CETTE
    TENDANCE DIABOLIQUE ! C’EST CRIMINEL DE DEFORESTER POUR DE L’HUILE DE PALME, POUR CHERCHER DE L’OR, POUR FAIRE DES BARRAGES QUI TUENT DES PEUPLADE ENTIERES . C’EST LA FIN DU MONDE, REGARDEZ L’AUSTRALIE, RIEN N’A ETE FAIT POUR EVITER
    CES INCENDIES, LES INNOCENTS PAYENT UN MILLIARD D’ANIMAUX, C’EST INCENSE !

    mardi 14 janvier 2020, 14:54

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pour poursuivre la mission de sensibilisation du festival :

Je fais un don