Food - agriculture

THOSE WHO SOW

Français, anglais - 55mn

Synopsis

Family farming employs over 40% of the global working population and produces 80% of the global food supply.

In Europe, America, Africa ou Asia, family farming is all around us and is composed by a great diversity of farming systems.

 

The film aims to show that diversity, and to define what family farming is and is not.

The spectator will travel in several countries: in Ecuador, India, Cameroon, France and Canada. Throughout interviews of farmers, reseachers and students, the spectator will discover the diversity and the reality of family farmin,g which feed the world.

This trip is also about family farming and employment, food safety and environnement.

 

This film aims to answer to this question : under which conditions can family farmers meet the challenges of tomorrow?

 

 

Director's statement

The project began in 2014 in the agronomic school of Montpellier. The idea was to describe the diversity of family farming in the world throughout our internships.

 

The goal changed with the International Year of Family Farming, we wanted to answer to this question : what exaclty is family farming and under which conditions can family farmers meet the challenges of tomorrow?

 

In the end, we tried to describe more precisely peasant agriculture.

 

 

Why this choice?

This film, directed by a group of students, is a mine of information that has us travel and shows us all the diversity of family farms throughout the world.

 

This overview is an invitation to a change of scenery that begs questions and makes you think about jobs, food safety and the environment…



Type : Documentary
Director : Pierre Fromentin
Production : Association Agro & Sac à Dos
Year : 2015
Country : France
Contact : marine.tiollier@gmail.com

Your email address will not be published.

Nathalie Merci pour ce documentaire qui nous révèle les limites de l'agriculture familiale. Il est clair que de nos jours il faudrait se tourner vers la qualité et non la quantité à produire. Quand on voit que la population prend conscience de la souffrance animale, il est grand temps d'y remerdier aussi bien pour nous que pour les animaux. Il n 'y a rien de mieux que des petites exploitations où les animaux évoluent à l'air libre et non stressés et que de grandes exploitations où ils sont entassés, stressés et quelque part maltraités dans le sens où son bien vivre n'est pas pris en considération puisque dans tous les cas il va finir dans l'assiette. · on 16/08/2017
Laurence Film reportage très intéressant, qui montre objectivement les avantages mais aussi les problèmes ds l'agriculture familiale. J'ai appris plein de choses Merci · on 12/08/2017
morin G; C'est un film reportage bien fait et très intéressant. comme le dit un intervenant et je pense qu'il a raison: "Ce sont des choix politiques .."Et quand on écoute les politiciens c'est le marché (L'agro industrie) qui les intéresse, pas les petits qui sont étouffés,les consommateurs sont hélas de plus en plus pauvres, pourraient faire basculer le système mais la majorité ne comprend même pas le sens des démarches du bien manger ,sain et propre et la nécessaire sauvegarde des petits paysans et semeurs. Ceci dit dans les initiatives au Canada Il y a beaucoup d'espoir pour les générations futures (se regrouper pour être plus fort),il faut s'y mettre · on 11/08/2017
Magali Marguet J'ai trouvé que ce film donne une photo de ce qui se fait actuellement en agriculture familiale de bien et de moins bien. C'est important de le montrer pour comprendre et mieux penser dans quelle(s) direction(s) l'AF devrait aller. Moi aussi j'ai été gênée par ces cochons en hors-sols.... les commentaires et les explications sont clairs et permettent à des néophytes de comprendre les enjeux de la pratique agricole actuelle. Merci pour ce film. · on 10/08/2017
Ruelle C est l élevage qui me perturbe on peut se passer de viande...... · on 10/08/2017
CG Guillaumin Exploitation familiale certes mais notamment l'exemple en France de de cette "petite" exploitation avec 400 pauvres truies parquées comme des sardines ; élevage hors sol à petite ou grande échelle est juste une abomination et en plus ultra polluant... · on 09/08/2017
Adrien P. Bonjour CG,

Faisant partie des personnes ayant écris ce documentaire, je me permets de vous répondre. Tout d'abord, merci d'avoir partagé votre réaction.

L'idée de la non durabilité et des problématiques du bien-être animal dans les systèmes d'élevage sur caillebotis sont de vrais problèmes. Cependant, aussi critiquable soit-il, ce modèle de production, qui fait partie de l'agriculture familiale était intéressant à montrer pour :

- Montrer que l'AF n'est pas qu'une petite agriculture de pays pauvres
- Monntrer que l'AF peut évoluer et s'adapter aux besoins de la société (produire plus après guerre dans ce cas particulier)
- Montrer que l'AF n'est pas toujours respectueuse de l'environnement et que si le modèle économique nous semble être le meilleur pour répondre aux défis environnementaux, il n'est pas une fin en soit.

La question qui se pose pour notre société et que nous espérions faire ressortir dans ce film est de savoir comment l'on peut accompagner nos agriculteurs pour faire évoluer ce système qui n'est bon ni pour la planète, ni pour la santé, ni même pour le revenu et l'image des agriculteurs...

En espérant vous avoir éclairé!
· on 09/08/2017
Christel Bsr, Quand on a vu Futur d'espoir avant quel différence abyssale avec ce documentaire. Ces jeunes sensés être l'avenir n'ont pas compris que l'agriculture bovine n'est pas l'avenir. Voir les conditions de vie de ces animaux me font mal au coeur et que dire de la vache qui était sacrée en Inde et dont on invite les agriculteurs à imiter les pays occidentaux. Très déçue par ce docu. Circulons donc! · on 09/08/2017
Adrien P. Bonjour Christel,

Merci pour votre commentaire. Tout d'abord, les auteurs de "Ceux qui Sèment" n'ont pas eu la prétention d'incarner l'avenir, seulement d'essayer de mieux expliciter la notion d'agriculture familiale et de présenter les raisons qui nous font penser (ce qui n'engage que nous!) que ce modèle agro-économique est le plus adapté pour répondre aux défis agricoles et environnementaux.

De ce fait, l'élevage faisant partie de l'agriculture familiale et il était difficile de ne pas le montrer. A noter que la vache reste sacrée en Inde et que les agriculteurs rencontrés restaient dans une démarche laitière.

Voir les conditions de vie de ces animaux me font mal au coeur et que dire de la vache qui était sacrée en Inde et dont on invite les agriculteurs à imiter les pays occidentaux. Très déçue par ce docu. Circulons donc!
· on 09/08/2017
Bennis Ce film a le grand mérite de poser la question fondamentale du modèle de production agricole de demain. Le modèle capitaliste qui épuise nos ressources naturelles et menace fortement l'avenir de l'humanité et de la planète est malheureusement le plus dominant et "écrase" le modèle familial plus humain. L'appel est donc lancé aux organisations internationales et aux pouvoirs publics dans les différents Etats pour inciter à changer nos modes de production et de consommation. · on 09/08/2017
maviel n'aime pas ce film · on 09/08/2017
Mia Boutemy Ce film montre que de travailler en famille n'empêche pas l'esprit capitaliste ni la monoculture ni le traitement inhumain des bêtes que l'on parque dans des cages où elles ne peuvent bouger, auxquelles on enlève les cornes et qu'on trait à la chaîne en les ayant sans doute fertilisées manuellement et le plus souvent possible pour qu'elles fassent veau après veau ou portée après portée. Et c'est cela que l'on enseigne à nos étudiants ... et c'est cela que l'Inde commence à imiter alors que les vaches y étaient sacrées ! · on 08/08/2017
Adrien P. Bonjour Mia,

Effectivement, travailler en famille n'empêche pas de nombreux "excès". C'est bien pour cela que nous avons choisi de montrer cela dans notre film. Pour voir ce qui est bon dans ce modèle d'AF et ses limites, afin de se poser les bonnes questions pour orienter au mieux notre agriculture dans le futur!
· on 09/08/2017
All comments