Poor chickens, poor people

Synopsis

There are 47 million laying hens kept for egg production in Germany alone. Most of these are kept in barns: 9 hens per square metre. In France, things are even worse: 69% of laying hens are kept in cages, at 12 hens per square metre. But even consumers who deliberately avoid buying eggs from caged birds are still eating them: as the egg ingredient in foods such as pasta, sausages or sauces. And what happens to worn-out European laying hens? Slaughtered after 18 months, they are mainly exported to Africa. The cheap meat from subsidised European intensive farming is cheaper than the domestic product; African producers are going bust; jobs are being lost for good. Economic migration is being stoked up. The documentary film POOR CHICKENS, POOR PEOPLE gives an insight into the European farming system, where influential lobby groups and large-scale entrepreneurs enrich themselves  – at the expense of animals, humans and the environment.

Director's statement

POOR CHICKENS, POOR PEOPLE is the 3rd documentary film that Jens Niehuss has produced for Arte on the subject of “meat”. In 2016, he demonstrated in “The meat trail” how horse meat and rotten meat was able to find a way into our ready-meals such as lasagne. In 2017, JN explained in “Poor pig, rich business” why a schnitzel can be so cheap and what the consequences of that are for people, animals and the environment. Each time, JN stumbles upon a crass contradiction: the consumer is not getting what he wants – meat and eggs from animal husbandry with animal welfare at its heart. That’s because the lobbyists for the European meat industry ensure that the politicians act against the interests of consumers and for the benefit of business. And animal protection, our health, our environment and the climate are ditched along the way. The only solution is for the consumer to change his own behaviour: no longer “greed is good” and buying cheap meat from the supermarket, but consuming less – but better products – sourced from farming which focuses on animal welfare.

Why we selected this film

An investigation which takes us into the universe of the international egg industry, revealing daunting figures, volumes, questionable practices and the poor treatment that this kind of industry encourages. No need to show difficult images in this film. The example of a chicken farm which is respectful of the animals' needs, shown in parallel, speaks for itself and underlines the aberration of this dehumanised industry and points to the possible alternatives.

Next steps

Act right away

I eat less meat, eggs and dairy products. When one thinks of replacing a beefsteak by another protein-rich food product, one immediately thinks of tofu. There are, however, many more alternatives than one can imagine! Here is a little run down of meat alternatives.

Take things further

The industrial livestock farming model is leading us straight into a brick wall: it contributes to deforestation and directly fuels climate change. It is urgent to change this production method thoroughly. In order to carry out this change, I am signing the petition to end industrial livestock farming.

Join an action group

I join a Greenpeace local group somewhere near me (in France).

I join the WeGreen social network for those wishing to act in favour of the environment, to take part in actions happening near me and to meet people who are active in areas that I am interested in (in France).

I don't live in France: I find a Greenpeace office near me.

19 comments

  • Leleu :

    Pouriez vous faire en sorte qu’en ce temps de cruel confinement nous puissions revoir ces beaux films?

    Sunday March 29th, 2020, 11:38 AM
  • Maïlys :

    Très bon documentaire qui a le mérite d’être très complet (toute la chaine est passée en revue), pas gore tout en montrant les mauvaises conditions d’exploitation et qui démontre qu’il est possible de faire autrement.

    Monday January 27th, 2020, 11:32 PM
  • xavier :

    Beau documentaire. Ne surtout pas s’intéressé à ces industriels poluants!

    Monday January 27th, 2020, 08:49 AM
  • Rémi :

    Bravo pour cette belle démonstration, qui montre une fois de plus la capacité de l’industrie alimentaire à privilégier son avide cupidité face à la santé des consommateurs, du bien être animal, la protection de la biodiversité et du climat. Tout est lié et même les flux migratoires de populations pauvres ! C’est vraiment un terrible constat qui laisse amer. Il est temps de mettre tous ces industriels au pied du mur, aux gouvernements d’être beaucoup plus courageux et exigeants dans leurs lois et décrets et à l’UE de s’imposer pour clouer le bec de ces lobbyistes insupportables !

    Saturday January 25th, 2020, 10:41 PM
  • bb :

    la dignité de l’animal s’est perdu en route, depuis qu’il arrive tout emballé dans notre assiette. C’est bien de réveiller les consommateurs afin qu’ils puisseny choisir en conscience ce qu’ils mangent dans le respect de son environnement, le respect de la vie, le respect de l’humain. Il vaut mieux manger ‘vrai et local’ pour ne pas participer à tous ces enjeux économiques. De plus, n’oublions pas que nous sommes au bout de la chaîne, nous devenons ce que nous mangeons ! comme le gros poisson est impur à la consommation, car il a mangé le moyen pollué, qui a mangé le petit traité chimiquement, qui a mangé lui même des aliments toxiques…

    Friday January 24th, 2020, 03:30 PM
  • hou :

    Un documentaire riche et instructif comme on les aime et qui montre bien toutes les ramifications du sujet, notamment à l’échelle mondiale. Un très bon choix pour la sélection de cette année.

    Monday January 20th, 2020, 07:52 PM
  • Cessieux :

    Vraiment intéressant. Chaque consommateur devrait le visionner !

    Sunday January 19th, 2020, 10:04 AM
  • Simon :

    Merci pour ce documentaire. J’étais déjà sensibilisé aux thématiques développées ici qui encourage avec brio à lutter contre l’élevage intensif = Consommer local, bio et responsable. Mon avis : Recréer un lien avec les animaux et les éleveurs, paysans, agriculteurs… ne pas pas nier la mort et le fait simple que la viande est un animal mort et l’homme un animal… Le libéralisme à conduit les hommes à commettre, ou participer aux pires atrocités envers les animaux… un massacre gigantesque, monstrueux… Les gens doivent se réveiller… il est nécessaire de consommer moins de viande, voir presque aucune… et d’EXIGER une plus grande qualité. PLUS jamais d’élevage intensif pour moi et ma famille… Je ne suis pas vegan, je suis pour l’élevage digne, local en quantité raisonnable, des animaux que l’on respecte, protège et nourrit avec des aliments produits aussi localement… du lisier, des fientes qui amendent les sols de nos maraichers… prendre le temps de donner à nouveau du sens à ce que l’on mange… je sais tuer un animal pour le manger et je connais la valeur ce cette vie que j’utilise pour vivre moi même et mes proches… l’homme vit avec les animaux sauvages ou apprivoiser depuis si longtemps… la relation c’est si vite dégradée (un siècle)… MERCI aux petits producteurs de ma, notre campagne…

    Saturday January 18th, 2020, 11:29 PM
  • Marie :

    Je ne mange plus de poulets depuis que j ai eu connaissance de ces élevages intensifs…
    Et je manque pas d en parler autour de moi
    En plus j apprends que l Europe A ruiné l élevage au Ghana avec ttes ces conséquences…..
    On brûle les forêts pour cultiver le soja…..
    Etc etc……

    Friday January 17th, 2020, 07:09 PM
  • Helene G :

    Excellent documentaire, qui donne une vue d’ensemble de la filière et ne se cantonne pas seulement à l’aspect bien-être animal. Voici de nouveaux arguments pour encourager à s’interroger sur nos pratiques de consommation et notre impact sur la planète et nos semblables. Bravo !

    Thursday January 16th, 2020, 03:08 PM
  • Emmanuel Coquelou :

    A voir, car les français consomment beaucoup trop d’œufs provenant de poules élevées en cages et ne sont assez assez conscients de la manière dont ceux-ci sont utilisés par l’industrie agro alimentaire. Ce film établit également un remarquable parallèle entre les flux migratoires et l’optimisation des coûts de production de l’industrie aviaire en Europe. Un lien qui ne semble pas si évident que cela au premier abord…

    Thursday January 16th, 2020, 01:29 AM
  • Violette :

    Très intéressant.
    Une fois de plus , réduisons nos consommations de viande, et une fois de plus, que l’Afrique ne nous serve pas de poubelle!
    Quelle honte.

    Wednesday January 15th, 2020, 09:32 PM
  • Fanny :

    Excellent.
    J’hésitais à le regarder, par appréhension d’images violentes.Il n’y en a pas.
    Pourtant, j’ai beaucoup appris. Merci pour toutes ces informations.
    Je sais mon pouvoir de consommatrice. Et mes convictions me poussent petit à petit vers une alimentation végétale (et locale)…
    Surement une des clefs du problème.
    Pour remplacer les œufs en cuisine et réduire sa consommation : https://vegan-pratique.fr/cote-cuisine/remplacer-les-oeufs/

    Wednesday January 15th, 2020, 09:22 PM
  • amandine jodlowski :

    magnifique film;très bien réaliser

    Wednesday January 15th, 2020, 02:39 PM
  • Castro :

    Humain est si crurl

    Tuesday January 14th, 2020, 11:09 PM
  • Framboise :

    tout cela est hallucinant ,l oeuf fait partie de l alimentation de base…je n ose imaginer tout ce qui se passe par ailleurs.
    Achetons bio et/ou local tout en se renseignant sur les producteurs.

    Tuesday January 14th, 2020, 04:29 PM
  • Nadine Pagliani-Albert :

    Hallucinant, édifiant. Une information complète qui devrait être connue de tous. Merci.

    Monday January 13th, 2020, 10:54 PM
  • OlivierD :

    La bande annonce laisse déjà songeur…

    Friday January 10th, 2020, 09:45 PM
  • Vitalone :

    Je souhaiterais vivement voir ce film.

    Thursday January 9th, 2020, 04:24 PM

Leave a Reply

Your email address will not be published.

To continue the festival’s awareness raising mission:

Join Greenpeace