Agriculture Turnaround

Synopsis

Although industrial agriculture ensures our nutrition and has made vegetables, fruits and meat cheaper, we are becoming increasingly aware of their consequences: the drinking water is contaminated with nitrate, the insects die, the soils leach out. Therefore, not only environmentalists, but also the farmers themselves see that it can’t go on like this. For one year, the film accompanies farmers looking for alternatives to industrial agriculture and asks which role the consumers and the subsidies of the EU play if a turnaround in agriculture is to succeed.

Director's statement

Is it possible to stop the current agricultural system, avoid environmental damage and at the same time produce more food for a growing population? I was skeptical when I started to deal with the question of an agricultural turnaround. So I started the research talking to farmers and scientists. The deeper I got into the topic the more I was shocked and touched by the fact that many farmers are in a hopeless situation. Because currently they often don't have a choice keeping their farms in business and at the same time providing enough outcome for their families. In that situation saving the environment is not an easy option. These farmers would benefit from a different agricultural system. Working on the film was my research for solutions, which include the small-scale agriculture, consumer and environment. Many positive answers are already out there - permaculture or solidarity agriculture are just two of them. I wanted to show that a turnaround in agriculture is possible, when all the forces of politics, consumers and agriculture work together.

Why we selected this film

Looking at the state of agriculture in Europe nowadays, this film shows us that all the solutions are known and that results are encouraging provided one accepts to take certain risks. Taking into consideration the three main pillars – farmers, consumers and politicians – this film summarises the situation thoroughly and calls for a change in paradigm.

Next steps

Act right away

Choose foods that come from sustainable agriculture (certified with an organic farming label, for instance). The increase in organic farming helps reduce greenhouse gas emissions. This form of activity forbids, amongst other things, the use of synthetic products such as pesticides and nitrogen fertilisers as well as GMOs.

Take things further

The IPCC Report published in August 2019 confirms that: land usage and agriculture cause 23% of the planet’s greenhouse gas emissions. To face climate crisis, we must protect and restor out forests as well as radically change the world food system which produces meat in industrial quantities.

Join an action group

I join a Greenpeace local group somewhere near me (in France).

I join the WeGreen social network for those wishing to act in favour of the environment, to take part in actions happening near me and to meet people who are active in areas that I am interested in (in France).

I don't live in France: I find a Greenpeace office near me.

23 comments

  • Annie Mathieu :

    Voici pourquoi je désire une banque propre, afin que le peu d’argent que j’ai, soit employé afin d’aider les agriculteurs et autres indépendants à gérer leurs métiers, avec l’aide des citoyens !

    Sunday February 16th, 2020, 05:21 PM
  • Marie :

    Votre ouverture sur les symbioses est, de mon point de vue de paysanne, particulièrement pertinente pour l’agriculture du futur, dommage que vous ne la reliez pas à la question des semences. La sélection des F1 se fait de plus en plus hors sol, avec des biotech et avec une visée de rendements maxi. Comment voulez vous que ces plantes aient appris à se lier avec la vie du sol ? Or 90% des semences utilisées par maraîchers bio sont des F1. Cultiver avec le vivant et utiliser des semences sélectionnées pour NPK c’est paradoxal, cela mène à utiliser de la vinasse de betterave etc. donc beaucoup d’azote qui fait diminuer la mycorhization …etc. Quand à la concentration de pouvoir qu’elles engendrent, par les multinationales, c’est aussi un volet important.
    L’industrie commence à vendre ce vivant là, aussi.
    Un autre film à venir ?
    En attendant, merci pour ceux là

    Thursday January 30th, 2020, 12:59 PM
  • Patricia :

    Et c’est très gênant quand il y a un fond de voix, de la musique…

    Tuesday January 28th, 2020, 11:35 PM
  • Patricia :

    Dommage que la plupart des films n’étaient pas sous-titrés, greenspeace merci pour votre réponse, mais les personnes mal-entendantes ont besoin de sous-titres, le doublage n’est pas suffisant.

    Tuesday January 28th, 2020, 11:33 PM
  • Dumonteil :

    Film qui explique les enjeux et donne un peu d’espoir sur nos possibilités d’évoluer vers une agriculture plus responsable et efficace. Bon dans la réalité les difficultés techniques sont nombreuses et que ce soit la permaculture, ou l’agroforesterie les travaux se poursuivent et les résultats reste encourageant. Après les esprits des agriculteurs restent parfois rétif aux arguments des écolos faute d’interlocuteur persuasif et de résultat financier suffisant pour aider les producteur à se convertir eu BIO de façon plus massive.

    Tuesday January 28th, 2020, 01:41 PM
  • Marie :

    film très pédagogique, qui donne une belle synthèse positive de difféentes expériences, bravo !! et au passage une négociation européenne qui rate le coche de la Transition efficace, une fois de plus!

    Tuesday January 28th, 2020, 12:17 AM
  • Léa pour le Greenpeace Film Festival :

    Bonjour,
    Le film est doublé en français, il n’y a donc pas besoin d’activer de sous-titres 😉

    Monday January 27th, 2020, 04:51 PM
  • manu :

    Un bon support pour vulgariser la transition!

    Sunday January 26th, 2020, 08:05 PM
  • Lenka :

    Film très intéressant et inspirant. On a donc la réponse, mais sans modifier la politique et le rapport économique, elle ne sera jamais appliquée à grande échelle.
    Par contre je ne comprends absolument pas pourquoi les réalisateurs pensent que le public auquel le film est destiné ne sait pas lire les sous-titres et préfère plutôt des doublages de moindre qualité… on se croirait dans les années 80 a vouloir tout doubler à ce point.

    Sunday January 26th, 2020, 01:10 AM
  • Bertucat Françoise :

    Préservons nos cultures

    Saturday January 25th, 2020, 08:47 PM
  • Bernard :

    Dommage qu’il n’y a pas de sous titre dans cette vidéo…

    Saturday January 25th, 2020, 06:05 PM
  • Jean-Philippe :

    Il faudrait créer des formations en permaculture et en agroforesterie et créer ainsi des vocations pour reproduire la création de petites exploitations comme celle de Perrine et Hervé Gruyer du Bec Helloin. Franchement une agriculture comme ça ça fait rêver.

    Saturday January 25th, 2020, 05:20 PM
  • benoit :

    L’agriculture de demain sera une agriculture indépendante et autonome, merci pour cette fenêtre vers le mieux

    Friday January 24th, 2020, 09:22 PM
  • Bigot :

    j’adore

    Friday January 24th, 2020, 07:58 PM
  • bb :

    Bon film. Nourrir les habitants du monde proprement est une bonne question pour nos dirigeants. A quoi bon manger des produits qui viennent du bout du monde alors que l’on peut faire confiance à nos paysans pour manger local bon et propre. Donnons leur les moyens de se réapproprier les terres. Ils ont les moyens de les rendre nourricières pour le bien de tous.

    Thursday January 23rd, 2020, 11:21 PM
  • Emmanuel Coquelou :

    On s’immerge ici davantage dans le « quoi » que dans le « qui », ce qui peut efficacement créer une attache supplémentaire aux terres que l’on découvre, sur lesquelles on suit ces amoureux des plantes, ces activistes du rythme des saisons. Ces praticiens d’une agriculture « non-conventionnelle », tels qu’ils sont nommés, renvoie à un terme qui prête d’ailleurs à réfléchir : en 2020, ces gardiens d’un mieux-faire, d’un mieux-consommer, d’un mieux-vivre, sont-ils vraiment en marge ?
    Une belle réalisation qui fait éclore des solutions simples et qui porte en elle les germes d’une ère agricole productive, saine et intelligente ! Félicitons ces pionniers « hors-normes », saluons ceux qui les soutiennent et merci à l’équipe qui a travaillé sur cette réalisation.

    Thursday January 23rd, 2020, 01:36 AM
  • robert :

    Un peu long, mais très pédagogique !
    BR

    Tuesday January 21st, 2020, 11:20 AM
  • Bernard Villaret :

    Reportage réaliste sur les difficultés et cependant porteur d’espoir pour une alimentation saine et une agriculture favorisant la biodiversité. Il manque cependant un chapitre sur le bilan carbone, mais d’autres études en parlent, donc très bon film.

    Tuesday January 21st, 2020, 11:19 AM
  • Perissinotto :

    Film très intéressant qui nous montre que la monoculture est une des graves erreurs de notre siècle! Manger bio et local, c’est l’avenir!
    Bravo pour la réalisation de ce film.

    Monday January 20th, 2020, 10:58 PM
  • Baudin :

    Film inspirant et pédagogique. À diffuser ++ en particulier à Bruxelles en amont des votes de décisions budget etc….

    Saturday January 18th, 2020, 03:55 PM
  • Legros :

    Film excellent cependant je déplore de laisser le commentaire comme quoi chez Biocoop c’est très cher (c’est notre pouvoir d’achat qui est insuffisant).De plus le niveau de marge des magasins est contrôlé et sanctionné par l’enseigne pour éviter un opportunisme marchand. En effet ce sont les seuls à financer l’agriculture biologique en France, la seule enseigne étant une coopérative respectant l’économie sociale et solidaire sans avoir d’actionnaire à rémunérer sans compter sur son soutien indéfectible des paysans en conversion et les AMAP, dommage de ne pas soutenir cette initiative qui plus est, fait rentrer dans ses magasins Greenpeace, Terres de Liens, ou encore financer les jeunes projets innovants…c’est un acteur majeur et solide pour un monde en transition!!! Merci pour ce travail exemplaire malgré tout.

    Monday January 13th, 2020, 10:02 PM
  • Cannet :

    Bon film avec des explications claires. On entend un agriculteur bio qui préfèrerait enrichir sa terre que de recevoir des subventions.Tous les agriculteurs que je connais – même en non bio – détestent dépendre d’un système de subventions qui se moque du travail réel et qui les coince. Et ils attendent des mesures qui leur permettent de faire les changements qu’ils ne peuvent pas – ou n’osent pas – ou n’ont pas les moyens de faire seuls : le film montre des hommes qui ont osé, ou ont pu- faire cette transition vers le bio, mais il souligne également qu’à Bruxelles, les politiques ne sont pas si claires.

    Monday January 13th, 2020, 09:22 PM
  • paul GUIGUET :

    bonjour;
    une agriculture écolo c’est une des solution d’aujourd’hui et de demain

    paul

    Saturday January 11th, 2020, 11:56 AM

Leave a Reply

Your email address will not be published.

To continue the festival’s awareness raising mission:

Join Greenpeace