Synopsis

Le changement climatique et le stress journalier d’être enfermé dans sa voiture frustrent les gens plus que jamais.

 

Les gens de différentes villes du monde s’arment d’un vélo comme moyen pour changer.

 

Pourtant, la vente de voitures explose: un milliard de voitures aujourd’hui; deux milliards en 2020...

 

Le mot du réalisateur

Né à Malmö en Suède, une ville où la bicyclette est le moyen de déplacement privilégié pour aller d’un endroit à un autre, j’ai voyagé dans le monde entier en me demandant pourquoi il y avait si peu de vélos.

 

De nos jours, le modèle automobile tel que nous le connaissons a atteint un niveau critique avec embouteillages constants et des millions d’heures de productivité perdues.

La frustration monte et les villes doivent trouver de nouveaux modèles.

 

Ce développement est poussé par le nouveau mouvement cycliste urbain. Les gens mettent même des panonceaux sur leur vélo qui disent « Une voiture de moins».

Une attitude système D en face d’une crise mondiale.

 

C’est un message positif dans ces temps un peu déprimants.

Si toutes les villes adoptaient le modèle danois où 40% des gens vont au travail en vélo, on observerait un changement radical dans le monde. Et c’est quelque chose qui se mesure en termes de santé, pollution et consommation de pétrole.

 

Les industries du pétrole, de l’automobile et du bâtiment sont au centre de notre système économique.

Ce sont eux qui résistent au changement. Et quand ils l’acceptent, c’est à leur rythme.

Alors que la planète en a besoin tout de suite...

 

 

Pourquoi ce choix ?

Un film militant qui démontre, à coup de chiffres et de statistiques, combien la voiture est un fléau tant pour l’environnement que pour notre santé.

 

Dénonçant les lobbys industriels et la complicité des politiques, il nous présente ceux qui se sont engagés dans le combat anti-voiture avec comme arme…leur vélo.

 

A travers leur bataille pour donner plus de place au vélo dans la cité, ces témoins d’un mode de mobilité douce invitent le spectateur à changer, lui aussi, son mode de déplacements.

 

 

Récompenses

Docs Against Gravity Film Festival - Mention spéciale, 2015

UK Green Film Festival - Prix du public, 2015

Tempo Documentary Award - Mention honorable, 2015

Cinemambiente Environmental Film Festival - Meilleur Film, 2015

Urban TV Awards – Meilleur documentaire, 2015

Int. Filmwochenende Würzburg - Prix du public, meilleur documentaire 2016

Le Club des Villes et Territoires Cyclables annual award – Talents du Velo, 2016 (récompense le réalisateur Fredrik Gertten)



Genre : Documentaire
Réalisateur : Fredrik Gertten
Production : WG Film Production
Année : 2015
Pays : Suède
Contact : glynnis@wgfilm.com
Site : http://www.bikes-vs-cars.com

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Réjanne J'ai adoré ce film excellent qui met en parallèle plusieurs grandes villes du monde et nous montre les adeptes du vélo et des autos. On comprend mieux le rôle des lobbys de l'industrie automobile. Une belle lueur d'espoir avec l'action citoyenne. · le 29/10/2017
jc carlassare film très instructif sur l'abus des lobbys, et aussi un peu encourageant de voir que parfois la situation évolue. Bien informé le film est captivant, et surtout sympathique!! · le 29/10/2017
Loïc Désespérant de voir le poids du lobby automobile.
Quel courage pour les défenseurs du vélo !!!
Bravo pour ce film qui nous ouvre les yeux...
· le 28/10/2017
Fabienne Très beau film mais qui me laisse un gout amer. J'adore faire du vélo et ce depuis que je suis enfant. Mais faut-il que des gens meurent encore pour changer vraiment les choses ? · le 27/10/2017
VINCENS J'ai essayé de voter, impossible ?
Belles initiatives, changement d'habitudes, espoir d'un avenir intelligent.
· le 26/10/2017
Linna J'ai beaucoup aimé ce film. Je suis cycliste moi aussi ! · le 24/10/2017
Fourcade Le problème de la domination du pétrole sur notre économie et les dégâts causés à la biosphère sont posés au travers de la manière dont nous nous déplaçons, ce qui est fondamental, car la vie est déplacement. A travers cette manière de se déplacer en vélo, toute l'organisation néolibérale du monde est remise en cause, car cela induit une économie de proximité et une manière complètement nouvelle de créer des rapports sociaux. Le problème de l'urgence de changer de modèle économique est complètement sous jacent dans ce film..Bravo..et du coup je meremets au vélo. · le 23/10/2017
Vivet Je vote pource film : byks · le 23/10/2017
Leroy catherine Ce n'est pas souvent qu'on voit des documentaires sur la condition des cyclistes. Comme dans le domaine alimentaire où il est nécessaire que les humains change leurs habitudes alimentaires pour permettre à tous de manger sain, il faudrait également revoir la place du vélo par rapport à la voiture en ville. Ne devrait-on pas construire les villes en fonction des cyclistes et des piétons et accessoirement aux voitures. Ces dernières ne devraient pas être prioritaires en ville, or toute la signalisation est basée sur la voiture, on trace ensuite des portions de voies pour cyclistes, c'est le monde à l'envers! J'espère qu'il y aura de plus en plus de documentaires sur le sujet pour montrer toutes les aberrations subies par ceux qui agissent pour un meilleur futur. · le 22/10/2017
Kevin TOP! · le 05/09/2017
Voir tous les commentaires