Énergie

VILLES INTELLIGENTES

Français, anglais - 52mn

Synopsis

À Londres, Shanghai ou Paris, les grandes villes historiques misent sur la technologie pour faire face à l’afflux de citadins.

Optimiser les réseaux d’énergie, fluidifier les transports, contrôler la vie sociale… la technologie numérique se propose comme la réponse au défi démographique auquel doivent répondre les grandes villes historiques.

 

À partir d’exemples précis – de la modélisation des croisements de piétons du carrefour d’Oxford Circus, à Londres, à la numérisation globale de la vie des citadins dans un district de Shanghai, Les Villes intelligentes brosse, avec humour, le portrait de ces villes régulées par des algorithmes, tels des mécaniques précises à la recherche de leur fonctionnement optimal.

 

Des économistes renommés, tels que Jeremy Rifkin, auteur de La Troisième révolution industrielle et des urbanistes contestataires, comme le new-yorkais Adam Greenfield, s’affrontent pour imaginer la nouvelle urbanité promise par la gestion informatisée de la vie collective. Car les données recueillies par tous les capteurs urbains sont comme les empreintes numériques de la vie des citadins.

 

Si elles permettent de fluidifier tous les secteurs de la vie urbaine, elles font également planer la menace d’une société Big Brother, des villes entièrement gérées par un cerveau central.

 

Sur un ton volontiers ironique, Les Villes intelligentes dégage une question politique sous-jacente : les nouvelles technologies qui s’implantent dans les villes augurent-elles d’une interaction plus grande entre les citadins et leur lieu de vie ou annoncent-elles, au contraire, un pouvoir ultra-centralisé ?

 

Le mot du réalisateur

Nous sommes au seuil d'une troisième révolution industrielle. La population urbaine ne cesse de croître, en raison notamment de l’exode rural dans les pays en développement, en particulier en Chine et en Inde.

Chaque semaine dans le monde, on dénombre un million de personnes supplémentaires qui viennent s’installer en ville. À ce rythme effréné et sans précédent, 70% des êtres humains seront concentrés dans des villes en 2050.

 

Comment faire face à cette explosion de la population urbaine et aux problèmes colossaux que cela engendre ?

Comment va-t-on faire pour nourrir tous ces citadins, alors que les terres agricoles disponibles sont de plus en plus rares ?

La question mobilise aujourd’hui tous les pays de la planète, et fédère toutes les grandes interrogations en termes de croissance durable, d’intelligence numérique, d’aménagements et de transports, d’énergie…

 

 

La série Les villes du futur veut témoigner de cette ébullition, de cette course en avant qui s’amorce pour les décennies à venir, entre innovation et fascination.

 

Sur tous les fronts, elle va bien au-delà de l’utopie de projets futuristes extravagants et irréalisables pour porter les bases de prototypes concrets, aux perspectives réelles et à l’application immédiate.

 

Elle emmènera ainsi le spectateur sur les quatre continents à la découverte des expériences urbaines les plus innovantes, les plus emblématiques, les plus fascinantes.

 

 

Pourquoi ce choix ?

Comment gérer une population urbaine grandissante et des moyens et ressources limitées ?

 

Ce film traite un nombre impressionnant de thématiques liées aux nouvelles technologies appliquées à la cité : infrastructures connectées, nouveaux modèles économiques, gestion électronique des flux, internet de l’énergie, mutualisation des biens et services, réseaux de production locale…entre autres.

 

Truffé d’informations, il fait intervenir Jérémy Hopkins, le spécialiste en la matière, qui nous dévoile sa vision passionnante et passionnée des villes de demain.

 

Fascinant par les perspectives qu’il propose, ce film nous projette d’un coup dans l’avenir.



Genre : Documentaire
Réalisateur : Jean-Christophe Ribot
Production : ARTE France - DOCSIDE Production - RARE MEDIA
Année : 2014
Pays : France
Contact : rbaron@zed.fr

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Marie Bonjour,
Je n'ai pas accès aux films qui sont en libre accès cette semaine, mais seulement aux bandes annonces. Pouvez-vous m'aider ?
Merci
· le 04/09/2017
Manon Très intéressant et très bien expliqué. Bravo pour ce film ! · le 03/09/2017
karomana Bonjour, mon commentaire ne concerne pas directement ce documentaire mais le thème "énergie" de la semaine. Je trouve cela un peu confus de mélanger dans la même catégorie des docu traitant du nucléaire avec 2 autres docu, que j'aurais plutôt vu dans une catégorie "déplacements urbains". Je sais que l'on peut voter pour plusieurs films mais le thème de cette semaine m'a paru un peu "fourre-tout". Ceci dit, tous les docu sont intéressants (et ceux depuis le début du festival) :) · le 02/09/2017
Myriam Plutôt que de mettre des nouveaux passages piétons, si on régulait les horaires de travail.. Mais là c' est plus chaud · le 02/09/2017
LS Aie! Compteur Linky = La pollution des ondes. Aie! Monde de consommation d'énergie sans limite. Aie! Connection permanente et surveillance généralisée. Aie! Poursuite de la concentration des populations dans des mégapole inhumaines. Aie ! Dépendance à la technologie et éloignement de la nature. Un autre monde devrait être possible au service de l'humain. Je ne vote pas pour ce film. · le 02/09/2017
Eboiro Des expériences intéressantes sont relatées (energie, mobilité surtout), mais ca manque de plan au début, la parenthèse energie est un peu longue et fait oublier la ville (plus adaptée aux banlieues qu'à la ville, problèmatique générale); divers thèmes importants sont oubliés (eau, relations sociales/mixité d'activités et populations, pollution, sécurité,...), des solutions qui optimisent l'existant en reportant le problème sans changer le paradigme (a quoi bon d'augmenter de 20 le flux piéton d'un croisement si c'est entretenir une attractivité trop centralisée). Bien mais sans plus. · le 01/09/2017
maviel suis en accord avec ce que dit "EMO" · le 31/08/2017
Bennis Globalement, c’est un bon film qui relate des expériences d’optimisation de la gestion de l’énergie et de la mobilité dans les grandes agglomérations. Il nous prépare à un changement incontournable du mode de vie dans l’avenir. Tout changement comporte des risques et des sacrifices, il faut avoir le courage de les admettre ; on n’a pas le choix. · le 30/08/2017
EMO Le partage énergétique est intéressant, mais la vision big brother de la surveillance des individus (type Shangaï) me fait froid dans le dos. · le 30/08/2017
Eva KRAUTHEIM le schéma proposé ne tient pas compte de la transition écologique et de l'importante baisse des besoins énergétiques qui en découlent (maisons passives, économies locales donc moins de déplacements, diminution du productivisme et sortie de la société de consommation). Par ailleurs, la surveillance vidéo omniprésente n'a pas de sens dans une société de partage et plus humaine. (commentaire pénible) j'ai cliqué par erreur sur un vote pour ce film · le 29/08/2017
Voir tous les commentaires