Energy

BIKES vs CARS

Français, anglais - 91mn

Synopsis

Bikes vs Cars depicts a global crisis that we all deep down know we need to talk about: climate, earth's resources, cities where the entire surface is consumed by the car.

An ever-growing, dirty, noisy traffic chaos.

 

The bike is a great tool for change, but the powerful interests who gain from the private car invest billions each year on lobbying and advertising to protect their business.

 

In the film we meet activists and thinkers who are fighting for better cities, who refuse to stop riding despite the increasing number killed in traffic.

 

 

 

Director's statement

Born in Malmö, Sweden, a city where the bike is the natural choice for going from one place to another, I’ve traveled the world wondering why there are so few bicycles.

Now, the car model as we know it has reached an extreme level with constant gridlock and millions of productive hours lost.

Frustration is growing and cities need to look into new models.

 

The new urban biking movement is pushing this development. People simply put a sign on their bike saying “ONE LESS CAR.” A Do-It-Yourself attitude towards a global crisis.

It’s a positive message in depressing times.

 

If all cities adopted the model of Copenhagen, where forty percent commute within the city on bikes, it would be a radical change for the world.

Something you can measure in health, pollution, oil-usage. And now the conflict.

The car, oil and construction industry is in the center of our economic system.

They are the ones who don’t want change, and if only in their pace even if the planet needs instant action.

 

 

Why this choice?

A militant film that shows us what a disaster cars are for the environment and our health, thanks to numbers and statistics.

 

Denouncing industrial lobbyists and their complicit politicians, it presents the people involved in the anti-car fight with their bike as their weapon.

 

Through their battle to give bikes more room in the cities, these witnesses to a softer way of moving around invite the audience to also change his or her way of transportation.

 

 

Awards

-Docs Against Gravity Film Festival - Special Mention, 2015

-UK Green Film Festival - Audience Award, 2015

-Tempo Documentary Award - Honourable Mention, 2015

-Cinemambiente Environmental Film Festival - Best Film, 2015

-Urban TV Awards – Best Documentary, 2015

-Int. Filmwochenende Würzburg - Audience Award, Best Documentary, 2016

-Le Club des Villes et Territoires Cyclables annual award – Talents du Velo, 2016 (awarded to director Fredrik Gertten)



Type : Documentary
Director : Fredrik Gertten
Production : WG Film Production
Year : 2015
Country : Sweden
Contact : glynnis@wgfilm.com
Website : http://www.bikes-vs-cars.com

Your email address will not be published.

Réjanne J'ai adoré ce film excellent qui met en parallèle plusieurs grandes villes du monde et nous montre les adeptes du vélo et des autos. On comprend mieux le rôle des lobbys de l'industrie automobile. Une belle lueur d'espoir avec l'action citoyenne. · on 29/10/2017
jc carlassare film très instructif sur l'abus des lobbys, et aussi un peu encourageant de voir que parfois la situation évolue. Bien informé le film est captivant, et surtout sympathique!! · on 29/10/2017
Loïc Désespérant de voir le poids du lobby automobile.
Quel courage pour les défenseurs du vélo !!!
Bravo pour ce film qui nous ouvre les yeux...
· on 28/10/2017
Fabienne Très beau film mais qui me laisse un gout amer. J'adore faire du vélo et ce depuis que je suis enfant. Mais faut-il que des gens meurent encore pour changer vraiment les choses ? · on 27/10/2017
VINCENS J'ai essayé de voter, impossible ?
Belles initiatives, changement d'habitudes, espoir d'un avenir intelligent.
· on 26/10/2017
Linna J'ai beaucoup aimé ce film. Je suis cycliste moi aussi ! · on 24/10/2017
Fourcade Le problème de la domination du pétrole sur notre économie et les dégâts causés à la biosphère sont posés au travers de la manière dont nous nous déplaçons, ce qui est fondamental, car la vie est déplacement. A travers cette manière de se déplacer en vélo, toute l'organisation néolibérale du monde est remise en cause, car cela induit une économie de proximité et une manière complètement nouvelle de créer des rapports sociaux. Le problème de l'urgence de changer de modèle économique est complètement sous jacent dans ce film..Bravo..et du coup je meremets au vélo. · on 23/10/2017
Vivet Je vote pource film : byks · on 23/10/2017
Leroy catherine Ce n'est pas souvent qu'on voit des documentaires sur la condition des cyclistes. Comme dans le domaine alimentaire où il est nécessaire que les humains change leurs habitudes alimentaires pour permettre à tous de manger sain, il faudrait également revoir la place du vélo par rapport à la voiture en ville. Ne devrait-on pas construire les villes en fonction des cyclistes et des piétons et accessoirement aux voitures. Ces dernières ne devraient pas être prioritaires en ville, or toute la signalisation est basée sur la voiture, on trace ensuite des portions de voies pour cyclistes, c'est le monde à l'envers! J'espère qu'il y aura de plus en plus de documentaires sur le sujet pour montrer toutes les aberrations subies par ceux qui agissent pour un meilleur futur. · on 22/10/2017
Kevin TOP! · on 05/09/2017
All comments